#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Sanglants combats en Somalie : L’Etat fait face à une milice soufie

Les combats, dans l’État de Galmudug, opposent depuis plusieurs jours les forces pro-gouvernementales et la milice soufie Ahly Sunna Wa Jamaa. Ils ont déjà fait douze morts selon des sources sécuritaires. L’ONU s’inquiète des conséquences humanitaires de ces affrontements et craint aussi qu’ils ne retardent encore un peu plus le processus électoral en cours.

Les affrontements ont déjà fait 100 000 déplacés selon Ocha, et rendent difficile l’accès aux victimes du conflit. C’est d’autant plus inquiétant que « deux hôpitaux » « auraient été touchés » par les combats, dénoncent les Nations unies dans un communiqué.
Au-delà de ces conséquences humanitaires importantes, James Swan, représentant de l’ONU en Somalie, craint que ces affrontements ne «détournent l’attention » des autorités somaliennes « de ses autres priorités absolues » que sont « l’achèvement du processus électoral et la poursuite de la lutte contre les islamistes shebabs ». C’est ce qu’a indiqué le diplomate américain mardi au cours d’une conférence de presse. Il a appelé les parties au conflit à régler leur différend par la négociation.
La crainte du représentant de l’ONU est double : d’une part que les combats ne retardent davantage l’élection du nouveau président, attendue depuis un an, et actuellement suspendue au processus de désignation des députés qui n’a pas encore commencé. Et d’autre part que l’énergie consacrée par les forces de sécurité somaliennes à combattre cette milice soufie dans le Galmudug ne soit une opportunité exploitée par les shebabs. Surtout que la milice Ahly Sunna Wa Jamaa a longtemps été un allié de poids des autorités somaliennes dans leur lutte contre les insurgés islamistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous