#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Extension de l’OTAN en Asie : Pékin en mode vigilence

Previous slide
Next slide
Réagissant à l’ouverture probable par l’alliance atlantique d’un bureau de liaison en Asie, Pékin juge « l’expansion vers l’est » inquiétante. La diplomatie chinoise a appelé jeudi à « la plus grande vigilance ».
Pékin en mode vigilence

Pékin voit l’étau US se resserrer en Asie avec les alliances négociées avec les Philippines, le Japon et la Corée du Sud, notamment. Le journal Nikkei à l’origine de l’information de l’extension de l’OTAN a aussi fait réagir la diplomatie chinoise sur le sujet. « L’expansion continue de l’Otan vers l’est dans la région Asie-Pacifique, l’ingérence dans les affaires régionales, les tentatives de détruire la paix et la stabilité régionale et la poussée pour la confrontation des blocs appellent à une grande vigilance des pays de la région » a assuré Mao Ning, porte-parole. La même diplomate avait, en février dernier, « exhorté l’Otan à cesser de déstabiliser l’Asie-Pacifique et le monde. »

Pékin se méfie de l’alliance atlantique, ce n’est pas nouveau. À de nombreuses reprises, les autorités chinoises ont partagé l’analyse de Moscou selon laquelle l’extension supposée de l’Otan dans l’est de l’Europe aurait été l’un des facteurs de l’entrée en guerre de la Russie. Elle dénonce de la même manière aujourd’hui le rapprochement entre Séoul et Tokyo sous le parapluie des États-Unis, caricaturé dans le China Daily sous forme de l’aigle américain portant une bague aux couleurs du Japon et une autre avec le drapeau de la Corée du Sud à chaque patte.

Alliances et contre-alliances, le ministre chinois des Affaires étrangères était en Birmanie mardi 2 mai avant de se rendre, vendredi, au Pakistan pour parler notamment de l’Afghanistan. Plus, d’après le Global Times, l’Armée populaire de libération enverra des troupes au Laos en mai pour participer à des exercices militaires conjoints qualifiés de « bouclier de l’amitié ».

Recommandé pour vous