Logo Perspectives med

CDM : Un RNPG en baisse au S1-2023

Le résultat net part du groupe (RNPG) de Crédit du Maroc (CDM) s’est établi à 285,8 MDH au titre du premier semestre de 2023, en baisse de 12% par rapport à la même période en 2022.
Un RNPG en baisse au S1-2023

Cette baisse est due à un coût du risque 2022 impacté par une reprise exceptionnelle, indique la CDM dans un communiqué financier, ajoutant qu’hors cet effet de base, le RNPG serait en progression de 17,1%.

Pour sa part, le résultat brut d’exploitation a augmenté de 18,4% à 700,4 MDH, tiré par la bonne tenue du produit net bancaire (PNB) consolidé et la maîtrise des charges d’exploitation. Le coefficient d’exploitation s’établit, pour sa part, à 50,9%.

Par ailleurs, en matière d’investissement, Crédit du Maroc a engagé, sur le premier semestre 2023, un montant total de 95,4 MDH destiné essentiellement aux investissements informatiques. Le PNB consolidé s’est hissé quant à lui, à 1,426 Mrd DH en progression de 11% par rapport au premier semestre 2022, relève le communiqué.

Pour leur part, les filiales de Crédit du Maroc génèrent une contribution positive au PNB global de l’ordre de 97,4 MDH, en amélioration de 5,4% par rapport au premier semestre 2022. Crédit du Maroc maintient sa politique prudente de gestion des risques. Le coût du risque enregistré au premier semestre s’établit à 166 MDH et reste à un niveau normatif. Il est en hausse par rapport à la même période de l’année dernière qui a bénéficié d’une reprise liée à une évolution méthodologique. Hors cet effet exceptionnel, le coût du risque serait en augmentation de 19,9%.

Les créances en souffrance augmentent, de leur côté, de 7,7% à 3,9969 Mrds DH. Toutefois, le taux de créances douteuses et litigieuses s’améliore de 3 bps à 7,4% et le taux de couverture des créances en souffrance s’établit à 83,9%.

Crédit du Maroc poursuit sa mobilisation pour accompagner le développement économique du Royaume avec une croissance accélérée des financements accordés aux ménages et aux entreprises. Ainsi, les emplois clientèle affichent, à fin juin 2023, une progression de 8,4% à 50,902 Mrds DH par rapport au premier semestre 2022. De leur côté, les crédits aux particuliers s’apprécient de 2,8% à 20,229 Mrds DH en lien, notamment, avec des encours de crédits à l’habitat qui augmentent de 3,7%. Par ailleurs, les crédits aux entreprises progressent favorablement tirés principalement par les performances positives des crédits à l’équipement et des crédits court terme qui évoluent respectivement de 20,4% et 9,5%.

S’agissant des ressources bilan, ils s’affichent en hausse de 10,3% à 52,28 Mrds DH par rapport au premier semestre 2022, profitant, principalement, de la bonne tenue des ressources à vue qui s’améliorent de 9,7% à 36,57 Mrds DH. En outre, les ressources d’épargne et les dépôts à terme augmentent respectivement de 1,3% et de 117,3% pour s’établir à 9,952 Mrds DH et 3,38 Mrds DH.

Recommandé pour vous

×

Rejoignez-nous sur Facebook