#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Exit le test PCR, vive le pass vaccinal : La S.G du PSU interdite d’accès au parlement

Nabila Mounib, secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), a été interdite d’entrée au Parlement lundi après-midi. Sans pass sanitaire, mais munie d’un test PCR négatif, elle a été privée d’assister à la séance consacrée aux questions orales posées au ministre de la Santé. Ce qui l’a amené à dénoncer un « abus de pouvoir ».

« Ils nous ont demandé de présenter le pass de vaccination, et je ne l’ai pas, car je considère que la vaccination n’est pas obligatoire. Il y a des Marocains qui ont choisi la vaccination et d’autres ont choisi de ne pas se faire vacciner », a déclaré N. Mounib à la presse, après avoir été interdite d’accès à l’Hémicycle.
La leader du PSU munie d’un certificat de test PCR négatif n’a pas pu prendre part à la séance parlementaire durant laquelle Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, devait répondre aux questions des députés.
N. Mounib qui s’est opposée au pass sanitaire, instauré par surprise et sans délais au Maroc, y voit un « abus de pouvoir », dénonçant dans la foulée l’utilisation du décret sur l’état d’urgence sanitaire pour « contourner la Constitution » qui garantit les libertés des hommes et des femmes.
L’instauration du pass sanitaire alors que la vaccination n’est pas obligatoire au Maroc, a suscité l’ire des Marocains qui ont dénoncé une atteinte à leurs libertés fondamentales, le retour à une vie normale étant conditionné par la vaccination… Pourtant volontaire, comme l’a assuré le Souverain.
Depuis sa mise en place, il y a 5 jours, le pass vaccinal s’est accompagné de nombreux abus et d’irrégularités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous