#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Repassant au « niveau vert », selon K. Aït Taleb : L’état d’urgence sanitaire prolongé d’un mois

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé et de la protection sociale, a présenté devant le conseil de gouvernement, réuni jeudi, un exposé sur la situation épidémiologique liée à la Covid-19 dans le Royaume. Il a notamment affirmé que le Maroc est passé au niveau vert grâce à la nette amélioration des indicateurs épidémiologiques. L’Exécutif a décidé de prolonger d’un mois l’état d’urgence sanitaire.

Dans le cadre de cette amélioration palpable, la campagne nationale de vaccination se poursuit dans un climat marqué par l’adhésion des citoyens à l’approche préventive basée sur l’adoption du « pass vaccinal » pour les déplacements et l’accès aux lieux publics, a ajouté le ministre, cité dans un communiqué du ministère délégué chargé des Relations avec le parlement.
Le nombre de personnes ayant bénéficié d’au moins une dose s’est élevé à 24.053.942, soit plus de 64% de la population, alors que 21.835.545 ont reçu les deux doses, soit plus de 57,6% des Marocains, a précisé le ministre, ajoutant que 1.263.441 personnes se sont vu administrer une troisième dose de rappel.
K. Ait Taleb a, par ailleurs, appelé à davantage de vigilance et de respect des mesures préventives, faisant constater que malgré l’amélioration enregistrée, le Maroc n’est pas à l’abri d’une nouvelle vague due à la flambée des cas de contamination dans plusieurs pays du monde suite à l’apparition d’un nouveau variant.
Il a, dans ce sens, appelé à préserver les acquis réalisés par le Royaume à travers le maintien de la vigilance et l’observation stricte des mesures préventives, notamment celles décrétées par les autorités, qui sont en train d’être allégées progressivement, parallèlement à l’avancement de la campagne de vaccination, en vue d’atteindre l’immunité collective souhaitée.
Le Conseil de gouvernement a approuvé le projet de décret portant prolongation de l’état d’urgence au Maroc jusqu’au 31 novembre 2021 à 18h.
Ce projet de décret accorde à l’autorité gouvernementale en charge de l’Intérieur de prendre toutes les dispositions nécessaires en rapport à l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous