Logo Perspectives med

Marché automobile : La Chine trône en 2ème rang mondial

Bloomberg a rapporté que « la Chine est sur le point de devenir le deuxième exportateur mondial de voitures particulières, alors que les marques automobiles de Pékin attirent davantage de clients étrangers ».
Marché automobile, la Chine trône en 2ème rang mondial

L’agence a estimé que « cette réalisation pourrait remodeler l’industrie automobile mondiale, et susciter de nouvelles tensions avec les partenaires commerciaux et les concurrents ».

Bloomberg a ajouté, jeudi, que « les exportations étrangères de voitures fabriquées en Chine ont triplé depuis 2020, pour atteindre plus de 2,5 millions l’an dernier », notant que « cela représente un retard d’environ 60 000 unités seulement en provenance d’Allemagne, dont les exportations ont diminué ces dernières années ». Et d’affirmer que « les chiffres de la Chine, qui viennent derrière le Japon mais devancent les Etats-Unis et la Corée du Sud, annoncent l’émergence d’un redoutable concurrent des géants de l’automobile établis ».

L’agence relève que « les marques chinoises sont désormais les leaders du marché au Moyen-Orient et en Amérique latine. En Europe, les voitures fabriquées en Chine vendues sont principalement des modèles électriques de Tesla Inc., et d’anciennes marques européennes appartenant à des Chinois telles que Volvo et MG et Dacia ». Et note que « la voiture électrique BMW la plus vendue au monde, l’iX3, est produite exclusivement en Chine et exportée vers l’Europe ». et de rappeler qu’« un large éventail de marques locales telles que BYD Co. et Nio Inc. sont en plein essor, avec l’ambition de dominer le monde des véhicules à énergies nouvelles ».

BYD travaille déjà pour attirer les acheteurs de véhicules électriques dans les pays développés comme l’Australie, avec le soutien de Berkshire Hathaway de Warren Buffett. « Ce n’est que le début », selon l’ingénieur en chef adjoint de l’Association chinoise des constructeurs automobiles soutenus par l’État, « l’objectif est de vendre 8 millions de voitures particulières à l’étranger d’ici 2030, soit plus du double des expéditions japonaises actuelles ».

L’agence a conclu que « cette tendance confirme que la Chine est allée au-delà d’être l’usine mondiale d’électronique grand public à bas prix, en passant à des produits plus complexes et sophistiqués pour des marchés concurrentiels hautement réglementés ».

Recommandé pour vous