#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

La Russie s’implique dans la sécurité du Golfe : Le CCG invité à s’élargir à l’Iran

Previous slide
Next slide

«Nos amis s’intéressent à notre initiative de longue date sur le concept de sécurité collective dans le Golfe. Aujourd’hui, à la lumière des derniers développements, nous sommes en train de la reconsidérer. Nous serons prêts à la présenter bientôt aux parties intéressées», a déclaré le chef de la diplomatie russe à l’issue de négociations avec son homologue bahreïni, Abdel Latif al-Zayani, en déplacement à Moscou.
Sergueï Lavrov a ajouté que la Russie se félicitait du processus de normalisation de la situation dans le cadre du Conseil de coopération du Golfe (CCG).«Nous souhaitons que cet important mécanisme fonctionne de manière concertée, notamment pour les problèmes d’un plus large débat sur les moyens d’établir la sécurité collective dans l’ensemble du Golfe, c’est-à-dire avec la participation de l’Iran», a-t-il souligné.
C’est le 23 juillet 2019 que Moscou a présenté son concept de sécurité collective dans le Golfe en vue de désamorcer l’escalade des tensions dans cette région.Le ministère des Affaires étrangères avait déjà déclaré que les propositions russes n’étaient pas «définitives» et constituaient plutôt «une sorte d’invitation à un dialogue constructif sur les moyens de parvenir à une stabilisation à long terme dans la zone du Golfe».
Vu les «tendances préoccupantes» dans la région, «force est de constater la présence d’un danger réel d’une nouvelle escalade de la situation, jusqu’à une confrontation armée à large échelle», avait indiqué le ministère russe des Affaires étrangères sur son site.
Dans ce contexte, il estimait «indispensable un travail collectif» pour trouver des solutions visant à réduire les tensions et à résoudre les crises.
Cette initiative de mettre à jour son concept de sécurité intervient alors que la diplomatie russe cherche à consolider ses liens avec les pays de la région.
S. Lavrov a fait une tournée de trois jours dans le Golfe en mars 2021, notamment pour présenter le projet de sécurité collective de la Russie dans la zone.Cette visite s’est déroulée sur fond d’un certain rafraîchissement des relations entre les pétromonarchies arabes et Washington alors que ce dernier souhaite réamorcer un dialogue avec l’Iran sur son programme nucléaire et qu’il a accusé Mohammed ben Salmane d’avoir commandité le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.
Cette tournée a fait suite aux visites des ministres des Affaires étrangères émirati, saoudien et qatari dans la capitale russe en décembre et janvier derniers.

Recommandé pour vous