#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

La Cisjordanie toujours en ébullition : Pas de répit pour l’occupant israélien

Previous slide
Next slide
Alors que la guerre israélienne contre la bande de Gaza se rapproche du 180ème jour, une nouvelle opération de résistance a été réalisée dimanche, dans les territoires palestiniens occupés. Il s’agirait de la troisième opération durant le mois de mars et la 14ème dans ces territoires depuis le 7 octobre 2023, date de l’opération Déluge d’al-Aqsa.
La Cisjordanie toujours en ébullition : Pas de répit pour l’occupant israélien

Un jeune Palestinien originaire de la ville de Rahat, dans le Néguev, a poignardé au couteau dans le dos un militaire israélien dimanche matin dans la gare routière centrale de Bir as-Sabea (Beer Sheva) également dans le Néguev. Une scène de panique s’en est suivie dans cette gare.

Le sort de l’auteur de l’opération n’est pas clair. Identifié selon une carte de permis de conduire sous les coordonnées de Naji Abu Freh (né en 1996)  les médias israéliens assurent qu’il a été tué sur le champ par des coups de feu. Mais les images qui circulent de cette opération sur les réseaux sociaux montrent qu’il a été arrêté vivant. Dans un premier moment, les autorités israéliennes avait assuré qu’il a été neutralisé.

Selon les médias israéliens, un soldat qui a été témoin de l’incident a raconté qu’il « est descendu d’une navette de soldats, puis a poignardé » le soldat.

La maison familiale du résistant a été perquisitionnée par l’occupation et 5 membres de sa famille ont été arrêtés, toujours selon ces médias .

Le correspondant d’al-Jazeera à Ramallah a indiqué que la région de Bir as-Sabea qui se trouve dans le Néguev, région fréquentée par les tribus palestiniennes bédouines, a été le théâtre d’une avancée des résistants du Hamas, lors de l’opération Déluge d’al-Aqsa le 7 octobre dernier, lorsqu’ils sont arrivés jusqu’à Kiryat Gat et la région de Netivot. Raison pour laquelle les Israéliens appréhendent une nouvelle incursion palestinienne, voire un soutien de la part des tribus bédouines.

Cette opération est la 3eme du mois de mars. Le 9 mars, une opération avait eu lieu à Gutsh Etzion au nord d’al-Khalil au sud de la Cisjordanie au cours de laquelle 2 militaires ont été blessés, dont un grièvement. La seconde opération s’est déroulée le 16 mars. Un Palestinien d’une cinquantaine d’années a ouvert le feu sur le quartier des colons à al-Khalil à partir du cimetière adjacent d’al-Karantina avant de tomber en martyr, sous les tirs de feux des soldats de l’occupation.

Ces opérations interviennent dans un contexte de haute tension en Cisjordanie occupée, en soutien au peuple palestinien victime d’une guerre israélienne génocidaire sans merci dans la bande de Gaza et sur fond d’incursions incessantes et parfois meurtrières contre les localités et villages palestiniens. Depuis le 7 octobre, 444 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie occupée par les soldats ou les colons israéliens, dans les incursions ou les accrochages.

Dimanche, les forces d’occupation ont attaqué le village Marak Rabah au sud de Béthleem, ciblant ses habitations aux bombes sonores et aux gaz lacrymogènes. Il en a découlé des dizaines de cas d’étouffement. Les forces israéliennes ont aussi opéré une incursion nocturne dans le village al-Maasara au sud de Bethléem et ont perquisitionné la maison du détenu libéré Ali Brijiyeh.

Dans le camp al-Ballata, à l’est de Naplouse, les Brigades al-Aqsa, bras armé du Fatah, ont fait état d’accrochages violents avec les forces d’occupation israéliennes qui l’ont investi en grand nombre, escortées d’un bulldozer militaire qui a saccagé la rue du marché. Des snipers se sont déployés sur les toits de bâtiments ouvrant le feu sur tout ce qui bouge et semant la terreur pendant que d’autres perquisitionnaient les maisons. Pendant les accrochages avec les résistants du camp, ces derniers ont ouvert le feu sur le bulldozer.

Dans la province d’al-Khalil, il y a eu une incursion israélienne dans la localité Sa‘ir au nord, et des accrochages ont éclaté avec ses résistants. Dans la ville de Qalqilia, les résistants ont accroché une force israélienne alors qu’elle tentait de l’investir, selon les brigades des martyrs d’al-Aqsa. Ces derniers ont fait état d’accrochages violents dans la localité al-Yamoune située à l’ouest de Jénine avec des mitrailleuses et des engins piégés.

Recommandé pour vous