Logo Perspectives med

Connivence entre le Polisario et les djihadistes : B. Hortefeux met en garde Bruxelles

Brice Hortefeux, eurodéputé et ancien ministre français de l’Intérieur, vient de mettre en garde la Commission européenne sur de « possibles liens » entre le Front Polisario et des groupes terroristes.
Connivence entre le Polisario et les djihadistes

Dans une question écrite, il a estimé que « le manque de contrôle dans les zones sous influence du Polisario serait mis à profit par de nombreux groupes illicites ». L’élu des Républicains note que « la situation dans la région du Sahel et du Sahara s’est détériorée ces dernières années, présentant une menace pour la stabilité régionale et internationale ». C’est dans ce cadre-là qu’il a souligné l’éventuelle « collusion entre le Polisario et des groupes terroristes au point que le Front fournirait des armes et un soutien logistique, y compris du carburant ».

Les éventuelles ramifications des groupes terroristes autour du Polisario ne sont pas des soupçons nouveaux, ajoute l’ancien ministre français de l’Intérieur. Lequel rappelle, à cette occasion, que les chefs de file de Daech au Grand Sahara (IS-GS), Abou Walid et Abou Sahroui, étaient des combattants du Polisario.

En 2011, trois travailleurs humanitaires de l’Union européenne avaient été enlevés par l’IS-GS à Tindouf. Cette zone contrôlée par le Polisario pourrait servir de point de « libre passage des terroristes », rappellent des sources médiatiques espagnoles.

Dans ce contexte, l’eurodéputé a exprimé ses inquiétudes face aux « montants importants que l’UE accorde au Front Polisario pour l’aide humanitaire » qui, selon lui, « pourraient être détournés ». Comme il a exprimé une demande en vue d’auditer les fonds européens reçus par le Polisario, avec la prise de mesures spécifiques pour contrer les groupes terroristes qui seraient liés au mouvement séparatiste.

Recommandé pour vous