oncf

Guatemala

Au Guatemala, la Cour constitutionnelle demande au gouvernement de disperser les manifestations, avec l’usage de la force en dernier recours. Depuis une semaine, le pays est secoué par de fortes protestations. Les manifestants réclament la démission du chef de la police Consuelo Porras et plusieurs autres fonctionnaires lancés dans une croisade électorale contre le président élu en août dernier Bernardo Arevalo.

Lire plus

Des centaines de Guatémaltèques sont descendus dans les rues de la capitale Guatemala dimanche. Ils ont manifesté contre ce qu’ils qualifient d’acharnement judiciaire à l’égard de Bernardo Arévalo, l’un des deux candidats de centre-gauche qualifié pour le second tour de la présidentielle le 20 août.

Réclamé par la droite sortante, l’examen des résultats électoraux, contestés par les observateurs électoraux et la communauté internationale qui s’inquiétaient d’une atteinte à la démocratie, ne change rien à la donne. Seules de légères variations ont été enregistrées par rapport au résultat initial qui avait confirmé la qualification de la gauche au second tour.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.