oncf

Souveraineté

La mise en garde exprimée par Bachir Mustapha Sayed contre la « disparition du Polisario » a eu l’effet d’un pavé lancé dans la mare des sécessionistes basés dans les camps de Lahmada. L’onde de choc a fait réagir Oubi Bachir, autre haut cadre du Front qui assure le représenter en Suisse. Et relancer le débat dans les huttes et tentes de Tindouf.

Le chef du Département de la Sécurité Nationale espagnole, relevant de la présidence du gouvernement, a assuré aux médias que « le Maroc ne représente pas une menace pour l’Espagne ». Une affirmation que les Marocains ne sauraient prendre pour de l’argent comptant au regard de ce que Madrid entreprend au niveau des Présides occupées et des iles qui s’y rattachent.

Le Polisario a lancé, la semaine dernière, une nouvelle édition de « Vacances en paix ». Des centaines d’enfants originaires des camps de Tindouf sont convoyé durant la saison estivale vers certains pays européens, notamment l’Espagne, pour y passer quelques semaines chez des familles d’accueil. Souvent, ce séjour se prolonge sur quelques années, avec la bénédiction du Polisario. Le Forum de Soutien aux Autonomistes de Tindouf (FORSATIN) dénonce cette forme d’esclavagisme.

Le Sénat espagnol vient d’approuver la création d’une commission interministérielle chargée d’examiner les relations du Maroc avec Sebta et Melilla. Un projet piloté par le Partido Popular, formation de droite traditionnelle qui se refuse à admettre le fait colonial.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.