oncf

Amériques

L’agence américaine Bloomberg a rapporté que les alliés du président américain à l’étranger estiment qu’il n’est pas possible pour lui de continuer à exercer ses fonctions, révélant que les alliés de l’OTAN, menés par des responsables européens, souhaitent sa démission.

La démocratie est sauve en Bolivie après l’échec du putsch conduit par le général Juan José Zúñiga Luis Arce. Arrêté après un changement à la tête de l’état-major réalisé au palais présidentiel, cérémonie retransmise par la télévision, il risque 20 ans de prison. Le coup d’état avorté a été dénoncé par plusieurs capitales, Moscou en tête. Le peuple bolivien n’a d’ailleurs pas manqué d’investir, à l’appel du président, les rues pour réclamer le retour des troupes dans leurs casernes.

Recevant son homologue israélien Yoav Gallant, le secrétaire américain de la Défense a mis en garde Israël contre les conséquences régionales d’une intervention au Liban. Les États-Unis misent sur la solution diplomatique pour régler ce conflit. Les Américains craignent également l’implication de l’Iran en cas de guerre ouverte. Rrecep Tayyep Erdogan, chef de l’Etat turc, accuse, lui, les pays occidentaux de « soutenir » une offensive israélienne contre le Liban. Mardi, il avait pressé Chypre de ne pas s’intégrer dans les desseins guerriers d’Israël.

Andrew Miller, le plus haut-responsable du département d’État américain en charge du conflit israélo-palestinien a démissionné vendredi, a confirmé son Bureau. Il n’est pas le premier officiel américain à jeter l’éponge alors que les relations entre Washington et Tel-Aviv passent par une période de turbulences. Qui ne risquent pas d’altérer l’appui US à l’entité sioniste de sitôt.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.