#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Après la fin de la brouille franco-marocaine : Relance des consultations politiques entre Alger et Paris

Previous slide
Next slide
Dans le droit file du réchauffement des relations entre Rabat et Paris, l’investissement français au Maghreb est relancé. Il y va ainsi de la nouvelle session des consultations politiques entre l’Algérie et la France ont été tenues mardi sous la présidence des secrétaires généraux des ministères des Affaires étrangères des deux parties. F
Après la fin de la brouille franco-marocaine : Relance des consultations politiques entre Alger et Paris

« Cette session a permis de procéder à une évaluation globale de l’état des relations au plan politique et de la coopération bilatérale dans l’ensemble des domaines, y compris en matière économique et de circulation des personnes », précise un communiqué la diplomatie algérienne relayé par des médias algériens.

Maintes fois reportée, la visite d’Etat du président Abdelmadjid Tebboune en France a été aussi au menu de la rencontre. La partie algérienne souhaite la conclure dans les plus brefs délais. En décembre, l’Algérie n’était guère pressée pour fixer une date pour ce déplacement. « En toute sincérité, les conditions de cette visite ne sont pas idoines », avait déclaré Ahmed Attaf, ministre des Affaires étrangères, à la chaîne qatarie Al Jazeera. Depuis, il y a eu le réchauffement des relations entre Rabat et Paris. Le 7 février, l’Algérie accepte de lancer un conseil d’affaires avec la France.

La tenue de cette nouvelle session des consultations politiques intervient au lendemain des entretiens, lundi 26 février à Rabat, entre Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, et Stéphane Séjourné, son homologue français.

Recommandé pour vous