Logo Perspectives med

Palestine occupée : Les actes de résistance défient Israël

Les forces d’occupation israéliennes maintiennent la pression sur les territoires palestiniens depuis samedi, jour au cours duquel une nouvelle opération de résistance a eu lieu contre des gardes-frontières à proximité de la ville d’al-Qods (Jérusalem) occupée.

Les forces d’occupation sont sur les dents. Elles se sont lancées à la recherche des auteurs de l’opération et décrété l’état d’alerte maximale dans la ville sainte par crainte d’autres opérations de résistance. Des forces spéciales et des drones ont été investis dans la traque aux résistants palestiniens.

Pour rappel, les images de la vidéo diffusée sur l’attaque montrent qu’un Palestinien est descendu d’une voiture devant le check-point israélien du camp de Shu’fat, situé au nord d’al-Qods. Il s’est approché des garde-frontières et a ouvert le feu sur eux à la distance zéro avant de prendre la fuite. Les images de la vidéo montrent l’état de panique qui a envahi les soldats israéliens.

Ladite opération de résistance fait l’objet de deux versions.
La première estime qu’une femme soldat a été tuée et deux soldats blessés dont un dans un état critique, assurent les télévisions al-Manar et al-Mayadeen et certaines agences palestiniennes.
La seconde rapporte qu’il y a eu trois blessés, dont deux graves, dont une femme soldat dont les jours sont en danger, selon le porte-parole de l’hôpital israélien de Hadassah.

Le chef de la police de l’occupation israélienne de la ville sainte a indiqué que l’auteur de l’opération a été identifié. Il a affirmé que celui qui l’aurait transporté dans sa voiture a été arrêté ainsi que deux autres qui y seraient impliqués.

Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation israéliennes ont assiégé le camp Shu’fat où les habitants ont célébré l’opération commando dans le camp en question (connu aussi sous le l’appellation du camp d’Anata) interdisant à ses habitants palestiniens de le quitter, et aux équipes de secours médical d’y entrer. Des renforts israéliens ont été diligentés pour investir le camp et ses éléments ont subi la colère des Palestiniens qui y séjournent.  Des blessés palestiniens par balles ont été signalées lors de l’attaque contre le camp. Quelques heures avant cette opération, dans la matinée du samedi, plusieurs dizaines de véhicules militaires israéliens avaient investi le camp de Shu’fat, pour encercler la maison du détenu palestinien libéré Saleh Abou Zinat et des affrontements avaient éclaté.

Plus, la police d’occupation israélienne a décidé de fermer toutes les portes de la mosquée Al-Aqsa. Selon la chaine de télévision israélienne Channel 12, il y a eu une tentative à la voiture bélier contre des soldats israéliens dans le quartier al-Tour dans al-Qods. Elle aurait été réalisée par l’auteur de l’opération du camp de Shu’fat. En même temps, la ville sainte a été le théâtre de tensions lorsque la police de l’occupation israélienne a réprimé une marche pacifique à proximité de la Porte Bab al-Aamoud, pour célébrer la commémoration de la naissance du prophète Mohamad. Cinq palestiniens ont été blessés, rapporte le site de la chaine de télévision qatarie al-Jazeera, et 8 autres ont été arrêtés.

De même, au nord de la Cisjordanie occupée, où la ville de Jénine et son camp ont été le théâtre d’affrontements au cours desquels 2 jeunes palestiniens ont été tués respectivement d’une balle dans la tête et dans le cou et 11 autres ont été blessés pendant qu’ils repoussaient une offensive israélienne. 3 des blessés sont dans un état grave, précise le ministère palestinien de la Santé. Selon le quotidien israélien Maariv, un soldat israélien a été blessé à la cuisse.

Ces morts s’ajoutent à ceux de deux adolescents palestiniens tués séparément, le premier d’une balle dans la tête, au sud de Qalqiliat et le second dans les affrontements qui ont eu lieu dans le village al-Mazraat, au nord-ouest de Naplouse.

Recommandé pour vous