#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Nucléaire iranien : En stand-by, reprise des pourparlers d’ici fin novembre…

L’Iran se dit prêt à reprendre les discussions sur son programme nucléaire. C’est Ali Bagheri, négociateur iranien en chef, qui l’a affirmé mercredi à Bruxelles.

Des négociations pourraient avoir lieu à Vienne en Autriche, avant fin de novembre a annoncé Ali Bagheri , négociateur iranien, à l’issue de sa rencontre avec Enrique Mora, haut-diplomate européen en charge du dossier. Il n’y a pour le moment pas de date précise alors qu’entre l’Iran et ses interlocuteurs, les désaccords à l’origine du blocage ne sont pas encore levés.
Depuis l’élection du nouveau président iranien Ebrahim Raïssi en juin dernier, Téhéran traine des pieds face à la fébrilité des parties engagées dans le tour de table des négociations sur le nucléaire iranien. A mesure que le temps passe, des étapes inquiétantes sont ainsi franchies par le programme iranien d’enrichissement d’uranium.
Si le dialogue reprend effectivement à Vienne dans les prochaines semaines, il réunira les protagonistes du compromis historique de 2015 : Iran, États-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne. Un accord que Donald Trump avait décidé de quitter de façon unilatérale lors de son mandat. Il s’agit aujourd’hui d’en recoller les morceaux selon des paramètres bien connus : la garantie du caractère pacifique du programme nucléaire, le retour de l’Iran à ses obligations et la levée des sanctions américaines qui asphyxient l’économie de la République Islamique. Sauf qu’entretemps, un autre paramètre est entré en lice, celui qui consiste à brider les capacité balistiques de l’Iran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous