#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

E. Musk se couche en Israêl : Pas de Starlink à Gaza sans le feu vert de Tel-Aviv

Le PDG de SpaceX était lundi en Israël. Selon un accord rendu public par le ministère israélien de la Communication, Starlink ne fournira internet à la bande de Gaza qu'avec le feu vert de l'Etat hébreu. Elon Musk a aussi proposé de fournir une aide aux hôpitaux israéliens, ainsi qu'à la Croix-Rouge et au Croissant-Rouge à Gaza.
E. Musk se couche en Israêl : Pas de Starlink à Gaza sans le feu vert de Tel-Aviv

En voyage en Israël, E.Musk qui a été taxé d’antisémitisme a rencontré les officiels israéliens, dont Benjamin Netanyahou, Premier ministre et Isaac Herzog, président. Sur la plateforme X, Shlomo Karhi, ministre israélien de la Communication, a félicité E. Musk pour un « accord de principe » sur l’utilisation du réseau Starlink, précisant que « les unités satellitaires Starlink ne pouvaient être exploitées en Israël qu’avec l’approbation du ministère israélien, y compris dans la bande de Gaza ».

Le 28 octobre dernier, répondant sur X à un message d’Alexandria Ocasio-Cortez, élue démocrate à la Chambre des représentants américaine, qui avait jugé « inacceptable » l’arrêt des télécommunications dans le territoire palestinien, le milliardaire avait proposé que « Starlink » soutienne « la connectivité des organisations d’aide internationalement reconnues à Gaza ». Mais S. Karhi y avait opposé une fin de non-recevoir, estimant que le Hamas utiliserait le réseau « pour des activités terroristes ».
Depuis le début du conflit à Gaza le 7 octobre, le PDG de Tesla suit les événements sur la plateforme X et n’hésite pas à s’impliquer. Le 21 novembre, toujours sur le réseau social, Il s’était engagé à faire « don de tous les revenus de la publicité et des abonnements associés à la guerre à Gaza aux hôpitaux en Israël et à la Croix-Rouge/Croissant-Rouge à Gaza ».

Son voyage en Israël s’inscrit également dans un contexte tendu pour le milliardaire. En effet, E. Musk a été accusé d’antisémitisme suite à un tweet le 15 novembre dans lequel il semblait soutenir l’idée que les Juifs avaient alimenté aux Etats-Unis la haine contre les Blancs. Ce 27 novembre, au cours de son entretien avec B.Netanyahou sur le live X, le patron du réseau social a apporté son soutien aux forces israéliennes contre le Hamas. En février 2023, il avait décliné une demande de l’armée ukrainienne de connecter des drones navals au réseau Starlink. Kiev préparait alors une attaque contre la flotte russe à Sébastopol. Le milliardaire avait jugé que le conflit ne devait pas dégénérer en « Troisième Guerre mondiale », comme il l’avait expliqué sur X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous