#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

La guerre contre Gaza se poursuit avec ses horreurs : L’armée sioniste déboussolée par la résistance palestinienne

Les stratèges de l’armée sioniste doivent se mordre les doigts jusqu’à l’os à l’idée de voir leur campagne contre l’enclave palestinienne tourner à la bérézina. En effet, la résistance palestinienne tient tête aux divers corps engagés dans les trois zones de combats : le nord, le centre et le sud, là où Rafah représente, selon Benyamin Netanyahu, l’ultime repère des combattants du Hamas.
La guerre contre Gaza se poursuit avec ses horreurs : L’armée sioniste déboussolée par la résistance palestinienne

L’armée d’occupation a reconnu que 22 de ses membres ont été blessés durant les 24 dernières heures dont 15 dans la bande de Gaza. Des hélicoptères ont fait plusieurs atterrissages pour évacuer les soldats tués et/ou blessés lors d’accrochages violents avec les divers groupes de la résistance palestinienne. Les Brigades Al-Qassam ont indiqué avoir ciblé deux chars Merkava avec deux obus Al-Yassin 105 dans la rue Abu Al-Aish, dans le camp de Jabalia, dans la zone nord. Autant dire que les déclarations précédentes de Tel-Aviv quant au nettoyage de la zone de toute présence armée palestinienne relève de la pure chimère. Trois autres chars ont été atteints dans la même zone outre un véhicule D-1. Les colonies de Sdérot et Ashkelon n’ont pas été épargnées de tirs de roquettes lancées depuis la même zone. Ce qui témoigne de la résilience des combattants palestiniens en dépit des tirs de barrage de l’artillerie et des raids israéliens incessants. Du côté de Hay Al Zeitoun, près de Netzarim, la résistance palestinienne a fait pression sur les troupes israéliennes en les ciblant par des obus de mortiers de divers calibres.

Dans le centre de l’enclave palestinienne, la résistance ne faiblit pas non plus face aux incursions israéliennes, en dépit des raids violents de l’aviation sioniste appuyée en cela par des tirs d’artillerie sur Maghraqa, Zahra et Al-Bureij. La résistance palestinienne a pilonné les troupes de l’occupant et réussi aussi à toucher des chars israéliens. Dans le camp d’Al-Nouseirat, 20 palestiniens ont trouvé la mort dans un raid israélien, outre les blessés.

Plus au sud, vers Rafah, les raids israéliens sont incessant sur Al Ckhoueika. En dépit de cela, la résistance palestinienne a fait pleuvoir sur les contingents israéliens des obus de mortier de divers calibres. Dans le quartier Essalam, de durs combats étaient signalés. Là aussi, la résistance palestinienne assure avoir ciblé 2 chars Merkava et d’autres véhicules de transport de troupe. Les Brigades Al-Qods ont signalé avoir pilonné avec des obus de mortier les soldats israéliens déployés au niveau du point de passage avec l’Egypte.

Dans ce sillage, Abou Ubaida, porte-parole de la résistance palestinienne à Gaza a assuré avoir perdu contact avec un groupe chargé de protéger les captifs dont Hersh Goldberg-Polin en raison des raids israéliens féroces durant ces 10 derniers jours. Le correspondant d’Al-Manar a rapporté que les tirs d’artillerie israéliens ont fait plusieurs victimes parmi un groupe de Palestiniens derrière la municipalité de Rafah.

Les combats dans la bande de Gaza étaient particulièrement durs sur les axes de Jabaliya au nord et Rafah au sud. Selon l’armée israélienne, sur les 22 militaires israéliens blessés ces dernières 24 heures, 15 l’ont été dans la bande de Gaza. L’un des blessés serait un soldat de l’Unité Givati qui a été touché au nord tandis que 2 autres appartiennent à la brigade Golani, ils ont été blessés au sud.

Face à la résistance héroïque, le Yediot Ahronoth, journal israélien, a convenu que le Hamas a repris le contrôle des régions laissés sans garde et utilise la guérilla dans sa résistance à l’armée israélienne qui poursuit son offensive terrestre contre Rafah. Le même quotidien ajoute que l’armée israélienne a construit 4 grandes colonies tout au long de la ligne de Netzarim, destinées à héberger les centaines de militaires israéliens qui font partie de deux brigades de réserve. L’une d’entre elles est chargée du port que l’armée US est en train d’édifier. Il a aussi rapporté que l’armée se prépare à un scénario terrifiant qui s’illustre par la précipitation de plusieurs milliers de civils en direction de Netzarim dans le but de regagner leurs foyers au nord.

Les Brigades al-Qassam ont diffusé une vidéo qui montre leurs combattants viser des soldats et des véhicules israéliens dans les ruelles de Jabaliya. On y voit 10 chars Merkava visés par des obus al-Yassin 105, et certains prenant feu. Dans certaines images, des bâtiments dans lesquels des forces israéliennes se sont retranchées ont été frappées par des obus TBG anti blindés. Les brigades ont indiqué avoir visé deux chars Merkava avec des obus al-Yassin 105, dans la rue Abou-l-Eish, un bulldozer D9 avec al-Yassin-105, toujours dans le camp de Jabalia. Pour leur part, les brigades al-Qods du Jihad islamique ont assuré avoir entrainé une importante force d’infanterie dans une embuscade complexe dans la rue Marche de l’or et lui avoir tiré dessus à la distance zéro. Elles ont indiqué avoir fait exploser un engin Barq contre un bulldozer D9, à l’aube de ce mardi dans la région Abou Zeitoun, et tiré sur un soldat qui s’était retranché dans l’un des bâtiments à l’est de la ville de Gaza. elles ont visé avec des obus de mortier de calibre 60 une force d’infanterie à Abou-l-Eish.

Dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza, où l’armée d’occupation israélienne a entamé une offensive terrestre depuis la semaine passée, les Brigades al-Qassam ont revendiqué plusieurs opérations dans les quartiers al-Salam et Rue George à l’est, dont le ciblage d’un véhicule de transport avec deux engins piégés dans le quartier al-Salam, des tirs d’obus de mortier contre les forces qui occupent le terminal de Rafah,  le tir d’un obus al-Yassin 105 contre un char Merkava dans les périphéries du terminal et la destruction d’un véhicule de transport de soldats avec al-Yassin 105.

Selon les Qassam, leurs combattants ont fait exploser un tunnel piégé au préalable lors du passage d’une force israélienne dans rue George à l’est de Rafah. Il y a des tués et des blessés, assurent-elles. Selon les correspondants sur place, les combattants mènent des combats féroces frontaux avec les forces d’occupation à l’est de la ville de Rafah. Et les combats se concentrent dans les deux quartiers al-Salam et Rue George. En outre, les Brigades al-Qassam ont indiqué avoir tiré des salves de roquettes en direction de la colonie d’Ashkelon dans l’enveloppe de Gaza. Lundi 13 mai, les Qassam avaient revendiqué des tirs contre trois véhicules de transport de militaires et un char Merkava.

Aveuglement US

Les Etats-Unis ne considèrent pas qu’Israël se livre à un « génocide » dans la bande de Gaza mais appellent le pays à « en faire plus pour assurer la protection des civils » palestiniens, a déclaré lundi Jake Sullivan, le conseiller du président américain Joe Biden. « Nous pensons qu’Israël peut et doit faire plus pour assurer la protection des civils innocents. Nous ne pensons pas que ce qu’il se passe à Gaza soit un génocide », a-t-il ajouté lors d’un point de presse. Le Qatar affirme que Gaza ne reçoit « aucune » aide humanitaire depuis le 9 mai, rapporte l’AFP.

Sameh Choukry, ministre égyptien des Affaires étrangères, a déclaré à Antony Blinken, secrétaire d’État US, que la poursuite des opérations de l’armée israélienne à Gaza, et en particulier dans la ville de Rafah, qui se trouve à la frontière avec l’Égypte, comportait de « graves risques pour la sécurité ». Lors de son appel téléphonique le responsable égyptien a également souligné la nécessité de reprendre les livraisons d’aide à Gaza après que les deux diplomates ont discuté de la saisie par Tsahal du côté palestinien du poste-frontière de Rafah la semaine dernière, indique le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Yoav Gallant, ministre israélien de la Défense, a déclaré au secrétaire d’Etat US que l’offensive à Rafah était une « opération précise », tout en indiquant que Tel-AViv ne se laisserait pas dissuader d’atteindre ses objectifs de guerre, à savoir le retour des otages et l’élimination du Hamas « en tant qu’autorité militaire et gouvernementale », rapporte un communiqué du bureau du responsable israélien. Le communiqué indique que Y. Gallant a discuté de « l’évolution de la situation à Gaza, y compris les opérations de Tsahal à travers la bande face aux lieux sensibles du terrorisme, et l’opération précise dans la zone de Rafah contre les bataillons restants du Hamas, tout en sécurisant le point de passage », en référence au point de passage de Rafah avec l’Égypte, dont les troupes israéliennes ont pris le contrôle du côté de la bande de Gaza.

Deux soldats de l’unité d’élite du génie de combat Yahalom ont été grièvement blessés par des mortiers lancés par le Hamas à Rafah, dans le sud de Gaza, plus tôt dans la journée, a indiqué l’armée. Six autres soldats ont été modérément blessés lors du même incident. Un agent sous-traitant du ministère de la Défense a été grièvement blessé et deux autres employés ont été légèrement blessés lors d’un autre incident survenu dans le sud de Gaza, a ajouté l’armée.

L’armée israélienne a rapporté également qu’hier soir, un soldat du bataillon Rotem de la brigade Givati a été grièvement blessé lors d’une fusillade dans le nord de la bande de Gaza.

L’armée israélienne a par ailleurs déclaré mardi que deux soldats du 51e bataillon de la brigade Golani avaient été grièvement blessés dans un « accident opérationnel » à la frontière de Gaza, près de la communauté frontalière de Nir Am. Les soldats ont été blessés lors de frappes de Tsahal dans la région.

Un véhicule des Nations unies a essuyé des tirs à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, rapportent les médias palestiniens et la chaîne publique israélienne Kan. Selon les médias palestiniens, un chauffeur palestinien a été tué et un travailleur humanitaire a été blessé. Kan indique que l’employé de l’ONU est dans un état grave lors de l’attaque qui s’est produite près du point de passage de Rafah avec l’Égypte, dont la partie palestinienne est actuellement sous contrôle israélien.

Guerre à outrance

L’armée de l’air israélienne a frappé plus de 120 cibles dans la bande de Gaza au cours de la journée écoulée, tandis que les forces terrestres opèrent sur trois sites dans la bande de Gaza, indique l’armée israélienne. La 162e division est engagée dans l’est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ainsi que du côté palestinien du passage frontalier avec l’Égypte. Tsahal indique que la division du Corps d’Infanterie de la brigade Givati a effectué des raids sur des sites du Hamas dans la région. La 401e brigade du Corps Blindé Mécanisé a effectué des raids et a détruit d’autres sites de la résistance palestinienne. La 98e division opère dans le nord de la bande de Gaza, à Jabaliya, après que l’armée a identifié un rassemblement du Hamas dans cette zone.

La 7e brigade du Corps Blindé Mécanisé et la 460e brigade blindée de la division sont engagées dans les batailles dans la zone, tandis que la 99e division opère dans le quartier Zeitoun à Gaza-City,.

Sous le couvert de tirs aériens et terrestres nourris, les chars israéliens ont continué à avancer lundi dans Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, selon des habitants et les médias du groupe terroriste palestinien du Hamas. Les chars ont avancé vers le cœur du camp, le plus grand des huit camps de réfugiés historiques de la bande de Gaza, selon les résidents. Ces derniers ont ajouté que des obus de chars étaient tombés dans le centre du camp et que des frappes aériennes avaient détruit des groupes de maisons.

L’armée a déclaré dimanche avoir lancé une nouvelle offensive à Jabaliya. Un jour plus tôt, Tsahal avait émis un avis d’évacuation pour Jabaliya, où selon ses estimations, 100 000 à 150 000 Palestiniens se seraient réfugiés.

Des médecins et des secouristes ont assuré que plusieurs personnes auraient été tuées et blessées lors d’une série de frappes aériennes sur le camp au cours de la nuit.

À Rafah, près de la frontière avec l’Égypte, les habitants font état de bombardements intensifs et de frappes aériennes sur la partie est de la ville. L’armée sioniste opère dans la partie est de Rafah depuis la semaine dernière.

Recommandé pour vous