#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Trêve fragile à Gaza : Violations israéliennes répétées

Tel-Aviv persiste dans son aveuglement en tournant le dos à ses engagements pris dans le cadre de la désescalade militaire.
Trêve fragile à Gaza : Violations israéliennes répétées

Abou Ubaida, porte-parole militaire des Brigades Al-Qassam, a annoncé mardi que « les forces d’occupation ont commis aujourd’hui une violation flagrante de l’accord de trêve dans le nord de la bande de Gaza, ce qui a nécessité l’intervention de la résistance d’Al-Qassam ».

Il a souligné que « les combattants de la résistance ont fait face aujourd’hui à la brèche de l’ennemi et que des frictions sur le terrain se sont produites à l’intérieur des lignes d’armistice convenues ». Il a ajouté « qu’Al-Qassam est attaché à la trêve aussi longtemps que l’ennemi y est attaché », appelant « les médiateurs à faire pression sur l’occupation pour qu’elle respecte les termes de la trêve sur le terrain et dans les airs ».

Auparavant, les médias israéliens ont rapporté que trois engins explosifs ont été actionné dans le nord de la bande de Gaza, lors de deux incidents distincts. Cela a entraîné la blessure d’un certain nombre de soldats d’occupation, et lors d’un troisième incident, des tirs ont eu lieu avec les forces, et elles ont répondu par le feu.

L’armée d’occupation a également déclaré plus tôt dans la journée que « les explosions et les tirs signalés la nuit dernière dans le nord de Gaza étaient le résultat d’une attaque coordonnée contre les forces de l’armée israélienne en deux endroits ». Dans son communiqué, elle assure que « plusieurs engins explosifs ont explosé à proximité des forces israéliennes, et des coups de feu ont également été tirés sur elles, ce qui a blessé de nombreux soldats ».

Les forces d’occupation israéliennes ont violé la trêve presque quotidiennement depuis son entrée en vigueur, en tirant des balles dans le nord de la bande de Gaza, notamment dans le quartier de Cheikh Radwan. Elles ont tiré des obus d’artillerie et fumigènes, à l’ouest du quartier de Cheikh Radwan, dans le but de couvrir son retrait du centre du quartier, en direction de la rue Al-Rashid, et dans le camp alshatee, les forces d’occupation ont tiré des fumigènes en direction des maisons des citoyens.

Le ministère de la Santé dans la bande de Gaza a affirmé que « les forces d’occupation ont jusqu’à présent refusé de permettre au carburant nécessaire aux hôpitaux d’entrer dans les régions du nord ». La violation israélienne intervient après avoir conclu un accord pour prolonger la trêve à Gaza de deux jours supplémentaires, selon les mêmes conditions précédentes, en coordination avec le Qatar et l’Égypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous