#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Traumatisé par l’offensive contre Gaza : Un rescapé de la Shoah appelle à rendre la Palestine aux siens

Gabor Mate, médecin et psychothérapeute canadien survivant de la Shoah, a déclaré que la Palestine devrait être restituée à son peuple.
Traumatisé par l’offensive contre Gaza : Un rescapé de la Shoah appelle à rendre la Palestine aux siens

Dans une interview avec Piers Morgan, journaliste britannique, il a assuré que malgré son engagement dans le passé en tant que sioniste, il considère que le moment est venu pour que les territoires palestiniens soient restitués à leurs propriétaires. « Le sionisme était très important pour moi pour le peuple juif jusqu’à ce que j’ai découvert que cet État a été fondé à la base d’extirpation, d’expropriations et de multiples massacres de la population locale et ceci n’est pas une histoire controversée », a signalé G. Mate.

A ses yeux, « la situation actuelle ne peut être comprise sans se pencher sur le contexte historique de la poursuite de l’occupation actuelle et la poursuite de l’oppression des Palestiniens… Il n’y a pas de coexistence, il y a de l’oppression, des massacres périodiques et de l’occupation des terres, en Cisjordanie ainsi que la poursuite de la persécution de la population. J’ai visité les territoires occupés à trois reprises ; la première fois de retour chez moi, j’ai pleuré pendant deux semaines à cause de ce que j’ai vu ». Et d’ajouter à l’adresse du journaliste : « Piers, tu dois aller [à Gaza] et le constater par toi-même, comme je l’ai fait », a déclaré Mate. « Tu pleurerais aussi tous les jours pendant deux semaines. »

P. Morgan a répondu en disant qu’il ne se faisait aucune illusion sur ce que le peuple palestinien a dû endurer et a qualifié l’oppression de « honteuse ». Il a déclaré que ce qu’il trouvait « dégoûtant », l’ampleur des attentats du 7 octobre.

Ce jour-là, les Brigades al-Qassam ont lancé une opération baptisée Déluge d’al-Aqsa contre des positions israéliennes dans l’enveloppe de Gaza, afin de prendre des militaires israéliens en captivité pour les échanger contre les milliers de Palestiniens faits prisonniers en Cisjordanie et dans la ville d’al-Qods occupés. Mais les choses ont dégringolé pour une raison pas encore clarifiée, et il y a eu 1200 tués, selon les chiffres officiels israéliens. Le quotidien israélien Haaretz a révélé qu’un enquête policière a conclu que des hélicoptères Apache de l’armée israélienne dépêchés sur les lieux de la fête organisée à proximité du kibboutz Ra’im, ont eux aussi tué des Israéliens en fuite alors qu’ils traquaient les combattants palestiniens.

G. Mate a suggéré que lorsqu’il s’agit de parler du droit d’Israël à se défendre, les gens évoquent « des actions palestiniennes isolées, mais nous ne disons pas que cette population a également le droit de se défendre contre l’occupation ». Ajoutant qu’il ne justifiait pas la terrible attaque du Hamas le 7 octobre, mais qu’il « parlait en l’absence de conscience historique. Tout cela donne l’impression qu’Israël se défend ». Il a poursuivi : « À moins de connaître le [contexte historique], tout cela ressemble à ce pauvre petit pays essayant de se défendre – mais contre qui ? ».

« Les choses ne devraient pas rester telles quelles entre les deux parties », a affirmé le médecin canadien, précisant qu’il ne parle pas des territoires de 1948 mais de ce qui se passe aujourd’hui dans les territoires de 1967. « Les Israéliens devraient arrêter ce qui s’y passe », a-t-il exigé.

Durant l’interview, il a précisé en tant que médecin qui s’est penché sur l’étude sur le stress, les troubles de l’attention, la psychologie du développement et le traitement des addictions, qu’il a étudié les traumatismes et les troubles post-traumatiques causés par l’absence de refuge chez les humains en allusion aux raids israéliens sur la bande de Gaza et aux vagues de déplacement qu’ils ont causées.

Plus de 15 mille palestiniens ont été tués par les raids israéliens en 55  jours de raids israéliens sans répit, dont la moitié des femmes et des enfants, et 7000 sont portés disparus tandis que plus d’un million ont été déplacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous