#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Feu vert US pour doter Kiev de F-16 : Un pas de plus dans l’escalade militaire

Washington a décidé d’approuver le transfert à Kiev d’avions de chasse F-16 du Danemark et des Pays-Bas, a confirmé à Sputnik un haut responsable de l’administration américaine.
Feu vert US pour doter Kiev de F-16 : Un pas de plus dans l’escalade militaire

Kiev recevra des chasseurs américains lorsque les pilotes auront été formés, a rapporté le 17 août Reuters, se référant à un responsable américain. Antony Blinken, secrétaire d’État américain, a envoyé un courrier à ses homologues danois et néerlandais où il parle du « soutien total des États-Unis au transfert d’avions de combat F-16 à l’Ukraine et à la formation de pilotes ukrainiens par des instructeurs de F-16 qualifiés », ajoute Reuters.

Longtemps opposée à cette idée, l’administration de Joe Biden a annoncé en mai qu’elle était favorable au transfert d’avions de chasse F-16 à l’Ukraine.

L’entraînement du premier groupe de pilotes subit pourtant des retards. Ces six pilotes ukrainiens n’auront pas terminé leur formation avant l’été prochain, écrit le Washington Post. Les six personnes, qui parlent déjà couramment anglais, devront suivre des cours d’anglais pendant quatre mois au Royaume-Uni pour apprendre la terminologie associée aux jets. La formation prendra ensuite six mois. Un deuxième groupe de même taille devrait être prêt six mois plus tard, soit à la fin 2024. De plus, le Danemark a demandé de former des équipages entiers ensemble plutôt que seulement les pilotes d’abord.

De son côté, l’Ukraine ne s’attend pas à piloter d’avions de chasse F-16 au combat cette année, a fait savoir la veille Yuriy Ihnat, porte-parole des forces aériennes du pays.

Le Washington Post qui revient sur la contre-offensive débutée en juin, assure qu’elle ne parviendra pas à atteindre la ville du sud-est de Melitopol, selon les estimations récentes de la communauté américaine du renseignement. Située dans la région de Zaporozhijé, cette ville est passée sous contrôle des forces russes dès février 2022. Elle a été rattachée à la Russie suite à un référendum en septembre 2022. Par conséquent, certains républicains du Congrès américain s’opposent actuellement à un nouveau programme d’aide de 20,6 milliards de dollars à Kiev.

L’apparition en Ukraine d’avions F-16 capables de transporter des armes nucléaires sera considérée par la Russie comme une menace dans le domaine nucléaire, a fait savoir en juillet Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe.

Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir abattu deux avions de combat ukrainiens de type Su-25 : le premier au-dessus de la région Malaya Tokmachka qui fait partie de la province de Zaporojié et le second dans l’espace aérien de la région Verolopova en République populaire de Donetsk (RPD). Dans cette république, l’Agence russe Sputnik a diffusé les images de la destruction par les forces russes d’un poste d’observation ukrainien à Avdeïevka.

En outre, la Russie a affirmé vendredi avoir détruit 26 drones ukrainiens, la majorité dans les régions Zaporojié et de Donetsk, ainsi qu’un drone au-dessus de Moscou et un autre naval en mer Noire. « Cette nuit, les forces de la défense aérienne ont détruit un drone » au-dessus de Moscou, a indiqué le maire de la capitale, Sergueï Sobianine. « Sa carcasse est retombée dans la zone du Parc des expositions et n’a pas causé de dégât significatif au bâtiment », a-t-il affirmé.
Selon le ministère russe de la Défense, l’attaque a été conduite par Kiev à 04H00 locales (01H00 GMT) et ciblait « des lieux situés à Moscou et dans la région ».
L’« Expocentre », situé dans l’ouest de la capitale russe, à environs 5 kilomètres du Kremlin, accueille des salons professionnels, d’après son site internet. Selon l’agence TASS, l’espace aérien près de l’aéroport international Vnoukovo de Moscou a été brièvement fermé.

Les attaques de drones à l’intérieur du territoire russe se multiplient depuis plusieurs semaines, le plus souvent sans faire de dégât ni de victime, et ciblent notamment la capitale. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’était félicité fin juillet que « la guerre arrive sur le territoire de la Russie ».

Du côté de la mer Noire, la Russie a dit avoir déjoué quelques heures plus tôt une nouvelle attaque ukrainienne menée avec un drone naval contre sa flotte.
Les navires visés jeudi soir, selon le ministère russe de la Défense, « accomplissaient des tâches de contrôle de la navigation dans la partie sud-ouest de la mer Noire, à 237 kilomètres au sud-ouest de Sébastopol », quartier général de la flotte russe locale.
Le navire drone « a été détruit par les tirs » des navires militaires russes sans atteindre sa cible, a rapporté la même source. Concernant d’autres attaques ukrainiennes, les autorités de la république populaire de Donetsk ont indiqué pour Sputnik que Kiev a tiré cinq obus de 155 mm à sous-munitions sur un quartier de Donetsk en 10 minutes.

Les médias occidentaux continuent de faire le constat amer que la contre-offensive ukrainienne trébuche. L’Ukraine « ne parviendra pas à atteindre la ville clé de Melitopol », est-il indiqué dans un rapport qualifié de « sombre » par le Washington Post. Selon le renseignement américain, le régime de Kiev va donc être dans l’incapacité « d’atteindre son principal objectif de couper le pont de la Russie vers la Crimée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous