#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Documents confidentiels « égarés »: Après D. Trump, c’est au tour de J. Biden

Previous slide
Next slide
Un « petit nombre de documents classés confidentiels » datant de la vice-présidence de Biden sous Obama ont été découverts dans un centre de réflexion de Washington lié à l'université de Pennsylvanie. Le FBI aurait ouvert une enquête.
Documents confidentiels « égarés »

La Maison Blanche a annoncé que des documents classés confidentiels datant de la vice-présidence de Joe Biden (sous Barack Obama de 2009 à 2017) avaient été retrouvés dans les locaux d’un cercle de réflexion de Washington que l’actuel président a parfois utilisés comme lieu de travail.

Selon Richard Sauber, conseiller juridique de J. Biden, des avocats de l’actuel chef d’Etat auraient découvert les documents en novembre en vidant ces locaux et les auraient remis aux Archives, chargées de préserver ce type d’actes. «La Maison Blanche coopère avec les Archives nationales et le ministère de la Justice», a affirmé R. Sauber dans un communiqué publié lundi. Il a précisé que ce « petit nombre de documents classés confidentiels » avait été retrouvé dans un « placard fermé à clé » au Penn Biden Center, un cercle de réflexion lié à l’université de Pennsylvanie. Toujours selon le conseiller juridique, « les documents n’avaient pas fait l’objet d’une quelconque requête ou demande antérieure ». Il a ajouté que, depuis leur remise aux Archives, les avocats de J. Biden avaient continué de coopérer afin de « s’assurer que les Archives soient bien en possession de toute archive de l’administration Obama-Biden ».

Selon CBS News, Merrick Garland, ministre de la Justice, a ordonné au procureur fédéral de Chicago de passer les documents en revue, et la police fédérale (FBI) a aussi ouvert une enquête.  Citant une source anonyme, le média US rapporte qu’une dizaine de documents seraient concernés et qu’aucun ne contiendrait de secrets nucléaires.

« Quand est-ce que le FBI va perquisitionner les nombreuses résidences de Joe Biden, voire même la Maison Blanche ? », a pour sa part réagi Donald Trump dans un communiqué publié sur son réseau, Truth Social. Le FBI avait mené en août une spectaculaire perquisition de la résidence de Donald Trump en Floride afin de recouvrer des milliers de documents, y compris une centaine classés secret défense, emportés par l’ex-président après son départ de la Maison Blanche et qu’il avait jusque-là refusé de restituer aux Archives.
La loi oblige ceux qui quittent l’administration à restituer les documents officiels. C’est pour cela qu’un procureur spécial a été nommé après la découverte chez D. Trump de centaines de documents classifiés, après avoir été réclamés en vain. Sur son réseau social personnel, l’ancien président ironise et se demande quand le FBI va perquisitionner les maisons de son successeur et même la Maison Blanche.

Recommandé pour vous