oncf

Droits de l’Homme

Depuis Berlin, la présidente de Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach, a appelé, mardi, à «passer de la parole politique à celle de la société civile», de façon à «construire une action continue pour que la société civile, convaincue de la nécessité de protéger le droit à la vie, puisse mieux investir le champ du débat public et faire entendre sa voix en vue de l’abolition de la peine de mort».

La Commission Nationale de contrôle de la protection des Données à caractère Personnel (CNDP) annonce avoir initié une consultation auprès des autorités concernées pour mieux appréhender les règles de gestion de la donnée génomique à caractère personnel très sensible, et la hisser au niveau des standards internationaux en cours de construction.

Human Rights Watch (HRW) a appelé, mardi, le Maroc à abandonner les poursuites contre Rabie al-Ablaq, activiste du Hirak du Rif. Les autorités marocaines devraient «abandonner les poursuites contre un activiste inculpé d’avoir manqué de respect au roi sur les réseaux sociaux, et qui risque jusqu’à quatre ans d’emprisonnement», a déclaré l’ONG.

Amnesty International a dévoilé, mardi, son rapport annuel sur la situation des droits humains, en réservant une partie au Maroc. L’ONG revient ainsi sur les violations des droits ayant le plus marqué l’année 2021, pointant du doigt, entre autres, des atteintes à la liberté d’expression et d’association.

Omar Hilale, ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, a dénoncé, devant le conseil de sécurité à New York, l’enrôlement militaire des enfants par les groupes armés, le qualifiant d’une des « plus graves » violations des droits de l’Homme.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.