oncf

Droits humains

La Délégation interministérielle aux droits de l’Homme (DIDH) a exprimé son « rejet total » des allégations contenues dans la partie consacrée au Maroc du rapport 2023 de Human Rights Watch (HRW), publié le 11 janvier, réaffirmant sa disposition à interagir de manière constructive et positive avec les organisations non gouvernementales sérieuses et professionnelles.

Le Maroc s’est engagé, lundi à Genève, à renforcer les droits et l’autonomisation économique des femmes. S’exprimant à l’occasion de la présentation des engagements nationaux, lors de la réunion de haut niveau commémorant le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, a souligné l’engagement du Maroc à consolider les droits des femmes, à travers la révision du Code de la famille, et la promotion de l’autonomisation économique de la femme.

Le Maroc a été réélu en la personne Nadia Amal Bernoussi au Comité consultatif du conseil des droits de l’Homme (CCCDH) pour la période 2023 – 2026, par les membres du Conseil des droits de l’Homme (CDH), lors des élections tenues à l’occasion de la 54e session du CDH, le 13 octobre 2023 à Genève.

Le rapport annuel de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) sur la situation au Maroc en 2022 a répertorié les défaillances ayant marquée l’année 2022. Libertés publiques, individuelles et de conscience, droits civils et politiques, ou encore le droit à la vie, et gestion de la migration, voilà autant de chapitres abordés. De nombreuses scories ont été énoncées jeudi 3 août, à Rabat, par Aziz Ghali, Président de l’ONG.

Le rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme au Maroc vient d’être présente, mercredi à Rabat, par le CNDH. A cette occasion, Amina Bouayach a rappelé les acquis et défaillances dans le bilan des droits humains au Maroc ; Comme elle est revenue sur le rapport de RSF sur la liberté de la presse qui déclassé le Royaume.

L’Association andalouse des droits humains a indiqué, jeudi, que les autorités marocaines ont empêché une conférence sur la migration que l’ONG espagnole devait organiser dans la ville de Larache. La rencontre devait se tenir sous le slogan « Droits humains à la frontière sud : œuvrer pour la justice, la réparation et la mémoire sur les deux rives » du 28 avril au 1er mai, avec la participation d’autres organisations de défense des droits de l’Homme.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.