oncf

Kenya

Le président kényan, a annoncé mercredi 26 juin le retrait du projet de budget 2024-25 prévoyant des hausses de taxes, à l’origine d’une puissante contestation dans le pays qui a sombré mardi dans une violence meurtrière. Au moins 23 personnes avaient trouvé la mort la veille dans la répression des manifestations, selon les organisations des droits de l’homme. William Ruto a cédé à la pression de la rue. N’empêche, la colère est toujours là. Une fois de plus, la police a tiré sur les manifestant jeudi.

Lire plus

Imaginer « l’Afrique comme une partie prenante légitime ». C’est ce que propose le Président kényan en marge du sommet de l’Union africaine. Critique envers le FMI et la Banque mondiale quant à leur traitement du continent noir, il les appelle à mieux refléter l’africanisation dans leurs plans.

Ahmed Ogwell, directeur kenyan par intérim des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui était en route pour assister à l’ouverture du Sommet mondial de la santé dimanche à Berlin, a fait savoir que sa participation à l’événement avait été remise en question après une rencontre avec des agents de l’immigration à l’aéroport de Francfort. Une restriction qui fait tache d’huile.

La Somalie remporte en partie sa bataille face au Kenya devant la Cour internationale de Justice (CIJ). Les deux pays s’affrontent depuis 2014 devant la juridiction de l’ONU chargée de régler les différends entre États. En jeu, le tracé de la frontière maritime entre les deux pays et les ressources en poissons, en gaz et en pétrole. Une décision que « rejette totalement » le Kenya.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.