#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Tension russo-occidentale : Caracas appuie Moscou

Previous slide
Next slide
Réagissant à la crise ukrainienne, Nicolas Maduro estime depuis Caracas que Vladimir Poutine a toujours cherché des solutions diplomatiques aux problèmes avec son pays voisin. Il a exprimé mardi 22 février son plein soutien à la Russie et à son Président.

L’Ukraine, quant à elle, est gouvernée par les États-Unis et l’Europe presque comme une colonie, a déclaré le Président vénézuélien lors d’une réunion avec le gouvernement. « Les accords de Minsk ont été rejetés, piétinés par les élites au pouvoir en Ukraine qui sont un allié inconditionnel des États-Unis et de l’Europe. Ce pays est gouverné presque comme une colonie », a-t-il indiqué.
Il a ajouté que le Venezuela condamnait les projets occidentaux d’utiliser la force militaire pour encercler la Russie. « Nous rejetons tous les projets d’encerclement de la Russie par des moyens militaires. La Russie doit être respectée, tout comme tous les peuples du monde doivent être respectés », a insisté N.Maduro. Et de rappeler que son prédécesseur Hugo Chavez avait soutenu Moscou en 2008, lorsqu’il avait reconnu l’indépendance de l’Ossétie du Sud lors du conflit avec la Géorgie. Affirmant que les États-Unis et « l’Otan entendent par des moyens militaires en finir avec la Russie », il a souligné que le Venezuela est « avec Poutine, avec la Russie, avec le peuple russe».
Il n’a cependant pas dit s’il reconnaissait l’indépendance des Républiques de Donetsk et de Lougansk, dans le Donbass, qui s’étaient unilatéralement séparées de l’Ukraine après le coup d’État à Kiev en 2014.
La réélection en 2018 du Président Maduro n’ayant pas été reconnue par une partie de la communauté internationale, dont les États-Unis, la Russie reste l’un des principaux alliés du Venezuela.
Sergueï Riabkov, vice-ministre russe des Affaires étrangères n’avait pas écarté un déploiement militaire russe au Venezuela et à Cuba dans le cadre de la crise ukrainienne. Iouri Borissov, vice-Premier ministre russe qui s’est rendu à Caracas la semaine dernière, a pour sa part déclaré que le Venezuela est un allié clé de Moscou en Amérique latine, et qu’il cherche à approfondir leur coopération bilatérale.

Recommandé pour vous