#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

L’armée irakienne reprend le contrôle d’Aïn al-Assad : Des roquettes ciblent l’ambassade US à Baghdad

Previous slide
Next slide
A l’heure où le pouvoir irakien annonçait la fin des opérations militaires des forces coalisées par les USA en Irak et la rétrocession de la base Aïn Al Assad à l’armée irakienne, deux roquettes ont été tirées tôt dimanche sur la Zone verte fortement fortifiée qui abrite l’ambassade américaine dans le centre de Bagdad, a rapporté l’agence de presse irakienne (INA).

L’un des projectiles a été détruit dans les airs par le système de défense C-RAM, qui protège le site de l’ambassade américaine, tandis que l’autre s’est écrasé près de la place des grandes célébrations dans la zone, endommageant deux voitures civiles, a indiqué l’agence.
Selon INA, aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat et les forces de sécurité ont ouvert une enquête.
La Zone verte, où se trouvent instances gouvernementales et ambassades, a souvent été la cible d’attaques au mortier et à la roquette de la part d’insurgés qui exigent le départ de toutes les forces étrangères stationnées sur le sol irakien.
Il y a lieu de signaler que ces tirs ciblant l’ambassade US ont été dénoncés par la résistance irakienne. Cette dernière y voit une tentative visant à parasiter le processus enclenché pour le départ définitif de tous les contingents étrangers déployés en Irak dans le cadre de la lutte contre Daech.
A Bagdad, le pouvoir de Mostapha al-Qazimi qui vacille tente d’une part de satisfaire les revendications de la résistance armée irakienne aux forces étrangères tout en ménageant les intérêts américains. Une attitude difficilement soutenable au regard de la pression exercée par la résistance ciblée par plusieurs frappes imputées au corps expéditionnaire US.

Recommandé pour vous