#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Campagne israélienne génocidaire contre Gaza : La diplomatie russe y voit un échec patent !

Dmitri Poliansky, représentant permanent adjoint de la Russie auprès des Nations unies, a ouvertement critiqué l'opération israélienne à Gaza, estimant que l’Etat sioniste sape les efforts internationaux pour parvenir à un cessez-le-feu. Moscou s'en est également pris au positionnement américain sur ce conflit qui perdure depuis plus de sept mois.
Campagne israélienne génocidaire contre Gaza : La diplomatie russe y voit un échec patent !

Au cours des mois d’opération militaire dans la bande de Gaza, Israël n’a atteint aucun de ses objectifs et sape les efforts des médiateurs internationaux pour libérer les otages, a déclaré D. Poliansky, premier représentant permanent adjoint de la Russie auprès de l’ONU, dans une interview à RIA Novosti publiée samedi 25 mai. « Israël n’a absolument aucune raison d’arrêter les combats, même s’ils durent depuis sept mois. Et il est clair qu’il n’a atteint aucun des objectifs de son opération comme l’a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahou. Il est particulièrement troublant de constater que la vie des otages du Hamas est clairement en danger et qu’Israël ne prend aucune mesure pour résoudre le problème », a-t-il déclaré.

Selon le diplomate russe, cette position israélienne complique les efforts des médiateurs internationaux qui tentent de parvenir à un cessez-le-feu à Gaza ainsi qu’à la libération des otages. D’un autre côté, a-t-il ajouté, les États-Unis disposent d’un levier sur Israël mais refusent de l’utiliser. Par ailleurs, ils critiquent tout appel visant à tenir les dirigeants israéliens pour responsables de la manière dont les opérations militaires sont conduites. De plus, rappelle D. Poliansky, les États-Unis se sont opposés à plusieurs résolutions onusiennes appelant à un cessez-le-feu. « Ensuite, ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour saper la proposition visant à donner aux Palestiniens tous les droits d’adhésion à l’ONU. Cela révèle ainsi leur visage et leurs véritables intentions par rapport à Gaza et à Israël », a conclu le diplomate.

Le ministère russe des Affaires étrangères a appelé à plusieurs reprises les parties au conflit à cesser les hostilités. Moscou est convaincu qu’un règlement n’est possible que sur la base d’une formule approuvée par le Conseil de sécurité de l’ONU, avec la création d’un État palestinien dans les frontières de 1967, avec pour capitale Jérusalem-Est. Plus, les responsables russes ont invité les diverses  factions palestiniennes à se rendre à Moscou pour dialoguer sur les perspectives d’avenir. La diplomatie russe a insisté auprès des Palestiniens sur la nécessité d’unir leurs rangs. Par ailleurs, la Russie a aussi pris contact avec les Ansarullah du Yémen qui ont osé défier l’armada occidentale venue garantir la liberté de navigation aux bâtiments israéliens. Une délégation yéménite a été à Moscou.

Recommandé pour vous