Logo Perspectives med

Agriculture : L’OCDE réunit les ministres de plus de 45 pays à Paris les 3 et 4 novembre

Les ministres de l’Agriculture et représentants des gouvernements de plus de 45 pays se réuniront les 3 et 4 novembre 2022 au siège de l’OCDE, à Paris. L’objectif est d’examiner et de définir une feuille de route en faveur de solutions transformatrices pour relever les défis auxquels l’agriculture et les systèmes alimentaires font face.

Des solutions porteuses de transformations s’imposent d’urgence pour relever les défis auxquels l’agriculture et les systèmes alimentaires font face. La flambée des prix alimentaires, accentuée par la guerre en Ukraine, a considérablement accru le nombre de personnes exposées au risque de faim, de malnutrition et d’extrême pauvreté, indique l’OCDE dans un communiqué. Les risques qui pèsent sur la sécurité alimentaire à brève échéance sont de surcroît exacerbés par les graves sécheresses qui frappent l’Europe, la Chine et l’Amérique du Nord, constate l’Organisation de coopération et de développement économiques, basée dans la capitale française.

La réunion se tient à la veille de la vingt-septième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) (COP27), organisée à Charm el-Cheikh (Égypte), précise-t-elle dans un communiqué. Ce conclave de deux jours ce sera ainsi l’occasion pour les ministres de l’Agriculture d’examiner une conception commune du rôle dévolu au secteur de l’agriculture et de l’alimentation dans la lutte contre le changement climatique et notamment la question de savoir comment orienter l’action publique de façon à garantir, à l’échelle nationale, la participation du secteur agricole à la réalisation des cibles climatiques, précise l’OCDE dans un communiqué.

Mais même avant de connaître ces perturbations, ajoute-t-on, l’agriculture et les systèmes alimentaires étaient confrontés à un « triple défi », à savoir assurer la sécurité alimentaire d’une population mondiale en augmentation, fournir des moyens d’existence tout au long des chaînes d’approvisionnement alimentaire et renforcer la durabilité du secteur ainsi que son rôle dans l’atténuation du changement climatique. Le secteur agricole doit pour cela faire plus avec moins, et il s’agit d’œuvrer en ce sens en panachant les moyens d’action de manière ciblée, dans une perspective générale et au bénéfice de tous, relève la même source.

Il est urgent, souligne le communiqué, de prendre des engagements qui stimulent les investissements dans l’innovation et l’infrastructure pour placer le secteur agricole sur la trajectoire d’une croissance pérenne de la productivité et, ainsi, garantir la sécurité alimentaire mondiale et la concrétisation des objectifs environnementaux.

La dernière Réunion de l’OCDE au niveau des ministres de l’Agriculture remonte à avril 2016. Elle avait été l’occasion de réfléchir à la façon de suivre une ligne de conduite plus globale à l’égard des systèmes agricoles et alimentaires et avait débouché sur une Déclaration. Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques propres à sauvegarder les libertés individuelles et à améliorer le bien-être économique et social des populations du monde entier.

Recommandé pour vous