Logo Perspectives med

Les exécutions sommaires des Palestiniens se poursuit : La résistance réagit…

Une vingtaine de Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année, par l’armée ou par des colons israéliens. Cela fait quasiment un mort par jour. Selon les autorités sionistes, certains ont été abattus alors qu’ils tentaient de mener des attaques. Les autres sont les victimes collatérales de l’occupation. Une enquête vient d’ailleurs d’être ouverte par l’armée contre l’un de ses soldats.
Les exécutions sommaires des Palestiniens se poursuit

Abattu de sang-froid, mort dans l’indifférence. Ahmed Kahla, Palestinien âgé de 45 ans, a perdu la vie il y a une semaine, tué par un soldat israélien sous les yeux de son fils. Le drame s’est produit dans un point de contrôle à Silwad, au nord de Ramallah. Les images filmées par un témoin sur place sont sans équivoque. Un homme complètement désorienté, aveuglé, se débat au milieu de soldats. L’un d’entre eux finit par lui tirer dessus en visant le haut du corps. Quelques minutes plus tôt, l’homme en question a été aspergé de gaz lacrymogène. Une grenade assourdissante a été lancée en direction de sa voiture. Lorsqu’il est extrait de force de son véhicule, il est complètement déboussolé. Il distingue à peine ce qui l’entoure. Les images du témoin contredisent les versions des soldats. Dans leurs dépositions, ils ont accusé le défunt de les avoir attaqués. L’armée israélienne le reconnaît désormais : il n’y a eu aucune tentative d’attentat. Une enquête est ouverte, mais peu de chance que le soldat soit condamné. L’année dernière, à la suite de la mort d’un vieux Palestinien, molesté par des soldats israéliens, ces derniers n’ont écopé que d’une simple suspension.

Face à autant d’injustice, la réaction des Palestiniens est faite de colère. Ainsi, de violents affrontements armés opposent la résistance palestinienne aux forces d’occupation israéliennes à l’assaut de Jénine. Trois frères de la famille Al-Mohr ont été arrêtés au cours de cette incursion. Des sources locales ont rapporté que les forces d’occupation ont arrêté les frères Samer, Ahmed et Mahmoud al-Mohr, lors de leur raid, lundi 23 janvier à l’aube, dans la région de Jabriyat dans la ville de Jénine.

D’autres incursions ont été menées par l’armée d’occupation, notamment dans le camp de Shuafat, au nord d’Al-Quds occupée, ainsi que dans le camp Aida à Bethléem, où les soldats d’occupation ont arrêté Saif Darwish, un mineur.

Dimanche, des combattants de la résistance palestinienne ont ouvert le feu en direction des territoires occupées, à l’ouest de Jénine, en Cisjordanie occupée. Des sources palestiniennes ont rapporté que des combattants de la résistance ont pris pour cible la colonie Shaked, dans la région.

Toujours dimanche, la police d’occupation israélienne a arrêté mineur jérusalémite de 13 ans dans le quartier Al-Isawiya à AlQuds occupée, sous prétexte d’avoir l’intention de commettre une opération à l’arme blanche

Entre-temps, des dizaines de colons sionistes ont envahi, lundi matin, la mosquée sainte d’Al-Aqsa, sous la stricte protection des forces d’occupation israéliennes. Les colons ont effectué des visites provocatrices à l’intérieur des cours de la mosquée pour mener des rituels talmudiques. Des groupes de colons prennent d’assaut quotidiennement cette mosquée, à l’exception des vendredi et samedi. Il est à noter que les « Organisations du Temple » ont annoncé leur intention de procéder à une prise d’assaut majeure de la mosquée Al-Aqsa avec le début du « mois hébreu de février », qui coïncide le lundi 23 janvier.

Recommandé pour vous