Logo Perspectives med

Représentation syndicale : Historique percée de l’UGTM !

Les élections professionnelles dans le secteur privé de juin ont enregistré une forte mobilisation aussi bien des salariés que des sociétés, se félicite le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle.
Sur les 24.414 entreprises recensées par les services de Mohamed Amekraz, 19.553 ont organisé le scrutin, soit une participation de 80%. Au niveau des électeurs, l’enthousiasme était également au rendez-vous. Sur 1.240.422 inscrits, 908.456 ont pris part à ces élections, soit 79% de participation, indique la même source.
Les résultats officiels dans le secteur privé confirment la forte popularité des indépendants parmi les salariés. Ils ont remporté 22.213 délégués officiels, soit 57,30% contre 57,12% en 2015. L’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM pro Istiqlal) a occupé la deuxième place du podium avec 5.035 délégués, soit 12,99%. Le bras syndical du PI réalise ainsi une progression des plus singulières, l’UGTM n’ayant réussi à capter que 7,5% des délégués en 2015.
L’Union marocaine du travail (UMT) s’est classée troisième avec 4.969 délégués, soit 12,82%. Les camarades de Miloudi Moukharik ont perdu du terrain lors de ces élections professionnelles (15,31% en 2015). L’Union nationale du travail au Maroc (pro-PJD) est aussi en méforme avec 2.339 sièges arrachés, soit 6,3% contre 7,3% en 2015. La Confédération démocratique du travail (CDT) a reculé en n’ayant arraché que 2.113, soit 5,45% contre 7,26% en 2015.
La Fédération démocratique du travail (pro-USFP) et l’Organisation démocratique du travail (pro-PAM), ferment la marche, avec respectivement 1,14% et 1,06% des délégués.

Recommandé pour vous