Logo Perspectives med

Renchérissement des prix des hydrocarbures : La grogne fait tâche d’huile en Europe

Face à la forte augmentation des prix, notamment des carburants, une série de manifestations a eu lieu en France, en Espagne ou encore en Grèce.

Les routiers et agriculteurs étaient particulièrement mobilisés pour protester contre ces hausses. La hausse des prix de l’énergie, qui avait déjà débuté avant le conflit en Ukraine, affecte tous les pays européens et a suscité des mobilisations, particulièrement au sud du continent.

En Espagne, après des actions de blocage organisées par des transporteurs routiers le 16 mars, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés à Madrid et dans d’autres grandes villes le 19 mars pour protester contre la hausse des prix des carburants, mais aussi des produits alimentaires, à l’appel du parti de droite radicale Vox. Le 20 mars, ce sont 150 000 agriculteurs et éleveurs qui ont défilé dans la capitale pour exiger du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez des mesures immédiates pour juguler les hausses des prix, notamment des carburants, et venir en aide au monde rural. Des manifestations appelées à se poursuivre, puisque les principales confédérations syndicales du pays ont de leur côté appelé à la grève générale le 23 mars.

En Grèce, des centaines d’agriculteurs ont bloqué la circulation dans le centre d’Athènes le 18 mars pour demander au gouvernement des mesures supplémentaires pour faire face aux coûts élevés de l’énergie, s’estimant exclus du programme de soutien financier de 1,1 milliard d’euros annoncé par le gouvernement de centre-droit pour aider les entreprises en difficulté et les ménages à faibles revenus. L’inflation a atteint 6,3 % dans le pays, pour une moyenne de 5,9% dans les pays de la zone euro, relève ABC News.

En France, la présentation d’un «plan de résilience» le 16 mars par Jean Castex n’a pas non plus permis d’éteindre la contestation. Diverses manifestations de mécontentement ont eu lieu en Bretagne, dont des «opérations escargot» le 18 mars, parallèlement au blocage des dépôts pétroliers de Brest et de Lorient.
Les professionnels des travaux publics et agricoles ont dénoncé l’absence de réponse satisfaisante du gouvernement, selon eux, face à l’envolée des prix du gazole. Des opérations escargot ont eu lieu hier en Bretagne, où les professionnels des travaux agricoles protestent contre l’envolée du gazole.

Recommandé pour vous