Logo Perspectives med

L’armée syrienne bloque un convoi US: Nouvel incident à Qamishli

Un poste de contrôle de l’armée syrienne a intercepté un convoi de véhicules militaires des forces d’occupation américaine, et les obligeant à battre en retraite, dans le village de Tal al-Dahab, dans la campagne sud de Qamishli.
L’armée syrienne bloque un convoi US

La tension risque de monter entre Damas et Washington. Les autorités syriennes qui condamnent la présence illégale des troupes US sur son sol exige des USA leur retrait définitif. Ce que les Américains refusent au motif de lutte contre Daech. Les face-à-face qui se multiplient entre armées syrienne et américaine risquent à tout moment de déclencher des hostilités.

L’agence syrienne SANA rapporte qu’« un poste de contrôle de l’armée syrienne a expulsé un convoi composé de 5 véhicules blindés appartenant aux forces d’occupation américaine, qui tentaient de traverser le village de Tal al-Dahab dans la campagne sud de Qamishli, et de se diriger vers la ville de Qamishli , les obligeant à quitter les lieux. »

Citant des sources locales, l’agence précise que cela a coïncidé avec le survol d’avions de reconnaissance, probablement de la Coalition internationale, au-dessus de la région, car ils ont continué à survoler la zone pendant plus de 5 heures sans arrêt avant de quitter la région.

Le Pentagone a précédemment affirmé que « les États-Unis avaient réduit le nombre de patrouilles dans le nord de la Syrie, mais n’avaient pas redéployé leurs forces malgré la menace d’une opération turque ».

Le 14 décembre 2021, un poste de contrôle de l’armée syrienne a intercepté un convoi de véhicules des forces d’occupation américaines dans le village de Tal al-Dahab dans la campagne sud de Qamishli, et l’a empêché de poursuivre leur chemin.

Il convient de noter que des sources dans le nord-est de la Syrie ont rapporté à la chaine satellitaire libanaise Al-Mayadeen, le 9 octobre 2021, qu’environ 50 véhicules militaires américains sont entrés en Syrie depuis l’Irak, transportant du matériel et des armes, en plus des soldats américains qui étaient stationnés en Irak.

 

Recommandé pour vous