#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Des Américains entre les mains de l’armée russe : Washington cherche à négocier leur libération

Coup de théâtre inattendu ? Antony Blinken a annoncé mercredi 27 juillet qu'il prévoyait de parler prochainement avec Sergueï Lavrov, son homologue russe, pour la première fois depuis l'invasion russe de l'Ukraine fin février. Une ouverture sur Moscou qui traduit l’embarras des Américains qui ont toujours nié l’implication de leurs ressortissants dans la guerre en Ukraine.

Cet entretien téléphonique, prévu « dans les prochains jours (…) ne sera pas une négociation au sujet de l’Ukraine », mais devrait être essentiellement consacré aux Américains détenus en Russie et à la reprise des exportations ukrainiennes de céréales, a précisé le secrétaire d’État américain au cours d’une conférence de presse.

Les médias US ont mis l’accent sur les propos tenus par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors de sa récente visite au Caire. S.Lavrov aurait mis en garde les pays arabes contre l’utilisation des convois de céréales comme prétexte pour faire passer des armes en Ukraine.

La chaîne Fox News a indiqué que les avertissements de S. Lavrov au Caire n’étaient pas une coïncidence, car l’Egypte est considérée comme l’un des plus grands importateurs de céréales au monde et un important client de céréales d’Ukraine. Lors d’une réunion avec la Ligue arabe au Caire, le chef de la diplomatie russe a averti que chaque navire transportant du grain d’Ukraine serait inspecté pour s’assurer qu’il ne transportait pas d’armes.

L’opération russe en Ukraine, lancée le 24 février, a considérablement limité les exportations des céréales ukrainiens en Afrique et au Moyen Orient. Mais un accord conclu entre Moscou et Kiev, la semaine dernière, a permis la reprise des exportations.

Pour sa part, le ministère russe de la Défense a fait savoir que «conformément aux dispositions de « L’Initiative d’entente pour le transport sécurisé des céréales depuis les ports d’Ukraine », le Centre conjoint de coordination [avait] démarré son travail à Istanbul». «Un groupe d’experts russes arrivera à Istanbul aujourd’hui et commencera à travailler dans un format quadripartite […] La principale mission des spécialistes russes du Centre consistera à résoudre rapidement toutes les questions nécessaires pour pouvoir passer à la phase de la mise en œuvre de « l’Initiative »», a-t-il ajouté.

Les trois ports ukrainiens désignés pour les exportations de céréales ont «repris le travail», même s’il reste des efforts à faire pour assurer la sécurité des convois, a annoncé mercredi 27 juillet la marine ukrainienne. «Dans le cadre de la signature d’un accord sur le déblocage des ports ukrainiens pour l’exportation de céréales, les ports d’Odessa, de Tchornomorsk et de Pivdenny ont repris le travail», a-t-elle indiqué sur Telegram. «La sortie et l’entrée des navires dans les ports maritimes se feront par la formation d’un convoi qui accompagnera le navire de tête. Mais cela sera précédé par le pénible travail des hydrographes» pour déterminer les voies sûres, a poursuivi la marine ukrainienne. Celles-ci sont en effet entravées par la présence de mines marines, disséminées par les forces ukrainiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous