#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

A l’image du reste de l’opinion arabe : Les Marocains s’opposent à la normalisation avec Israël

Previous slide
Next slide
En attendant la prochaine livraison de l’Arab Opinion Index, série annuelle de sondages d’opinion réalisés par le Centre arabe de recherche et d’études politiques, la majorité des sondés, y compris les Marocains, s’opposent à la normalisation avec l’entité sioniste. Dans un article, le quotidien israélien The Jerusalem Post fait ressortir une telle réalité.
Les Marocains s’opposent à la normalisation avec Israël

Les résultats de l’Arab Opinion Index pour 2022 ont révélé que 84 % des Arabes, en moyenne, s’opposent à la reconnaissance diplomatique d’Israël par leur pays malgré les accords de normalisation, selon un sondage d’opinion réalisé auprès des citoyens de 14 pays arabes. Cette enquête a porté sur des personnes originaires d’Algérie, de Mauritanie, de la Palestine occupée, de Jordanie, de Libye, d’Irak, de Tunisie, du Qatar, du Koweït, du Liban, d’Égypte, du Soudan, du Maroc, de Libye et d’Arabie saoudite, auxquelles ont été posées diverses questions lors d’entretiens en face-à-face, tandis que les Émirats arabes unis et Bahreïn étaient notamment absents de l’enquête.

A la question centrale soulevée, à savoir « êtes-vous favorables ou opposés à la reconnaissance diplomatique d’Israël par votre pays ? », les Marocains sont à « 67% contre, 20% pour et 13% ne savent pas ou ont refusé de répondre », rapporte le journal israélien qui se gausse de l’amitié maroco-israélienne. A contrario, en Algérie, aucun des sondés n’a soutenu la reconnaissance diplomatique d’Israël alors que 99% s’y sont opposés, « nombre le plus élevé jamais enregistré parmi les pays interrogés, y compris la Palestine, où 3% ont soutenu la reconnaissance diplomatique d’Israël, précise le journal.

Le sondage a soulevé une autre question sur la cause palestinienne : concerne tous les Arabes et pas seulement les Palestiniens, et si la question palestinienne est uniquement une question palestinienne, ou si aucune de ces affirmations n’est vraie. La grande majorité (76%) a répondu que la question palestinienne concernait tous les Arabes. Interrogés sur le fait s’ils avaient une opinion négative de la politique américaine envers les Palestiniens, 53% affirment avoir un avis très négatif, 24% ont un avis négatif, 8% ont un avis positif, et seulement 3% ont un avis très positif.

Le quotidien israélien note qu’au cours de la décennie qui s’est écoulée depuis la réalisation du premier sondage de l’Arab Opinion Index, peu de choses semblent avoir changé dans l’attitude générale des Arabes à l’égard d’Israël.

Cependant, précise la même source, une partie semble avoir changé, puisque 20 % des Marocains interrogés étaient favorables à la reconnaissance diplomatique d’Israël, alors que ce chiffre n’était que de 4 % il y a deux ans, selon Arab Opinion Index 2019-2020. Le Maroc a signé les accords d’Abraham – le traité qui a normalisé les relations entre Israël et quelques pays arabes – depuis décembre 2020.

Il en va de même pour le Soudan, qui a signé l’accord de normalisation en 2021, où les Soudanais se sont classés au deuxième rang après le Maroc en termes d’ouverture à la normalisation avec Israël, selon l’enquête, car 18% étaient favorables à la reconnaissance de l’entité sioniste, contre 13% déclarés dans l’enquête 2019-2020.

Recommandé pour vous