#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

17ème édition du Global Peace Index : Le Maroc sous la loupe de l’institut australien

Previous slide
Next slide
Le Global Peace Index a classé le Maroc à la 84e place sur 163 pays et territoires indépendants, analysés selon leur niveau de paix. Le pays a été noté à 1,989 au niveau des conflits locaux et internationaux, 2,257 concernant la sécurité au sein de la société et 1,644 au niveau de la militarisation. En ce qui concerne le coût économique de la violence, il se classe au 80e rang avec une valeur de 7% du PIB.
Le Maroc sous la loupe de l’institut australien

L’Institut pour l’économie et la paix qui publie ce rapport annuel à Sidney (Australie), souligne que l’Afrique de l’Ouest côtière « est la plus paisible depuis le début des rapports en 2008, les pays de la région enregistrant une amélioration moyenne de 5% au cours des 14 dernières années ». La région côtière entre le Maroc et le Ghana n’a ainsi enregistré aucun décès dû au terrorisme en 2022, contrairement aux pays voisins du Sahel, ajoute la même source. Justement, le changement dans la répartition mondiale des conflits s’est poursuivi en 2022, alors que les conflits majeurs dans la région d’Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) et en Asie du Sud ont diminué.

« Depuis 2016, la région MENA a connu les plus grandes améliorations en matière de paix dans le monde, mais c’est toujours la région la moins pacifique. L’épicentre du terrorisme s’est déplacé de la région MENA vers l’Afrique subsaharienne, en particulier le Sahel », prévient cependant l’institut. Ce dernier observe que les conflits en Afrique subsaharienne, en Europe et en Asie-Pacifique se sont intensifiés, montrant en effet un léger déplacement des zones de conflit.

La guerre entre l’Ukraine et la Russie a pesé également sur ce constat, puisque cette région a enregistré « la plus grande détérioration de la paix dans le monde» sur un an, précise le rapport. Les améliorations régionales les plus importantes restent celles observées dans la région MENA et en Amérique du Nord, où la situation s’est en revanche détériorée pour les Etats-Unis, avec des taux d’homicides six fois plus élevés qu’en Europe occidentale.

Au niveau de la région arabe, le Maroc occupe la septième place, dans un classement où le Qatar (21e mondial) est premier, suivi du Koweït (35e), du Sultanat d’Oman (48e), de la Jordanie (62e), des Emirats arabes unis (75) et de la Tunisie (81e). Au niveau de l’Afrique du Nord, le royaume est deuxième derrière la Tunisie, mais il devance l’Algérie (96e mondiale), la Mauritanie (114e) et la Libye (137e). Pour la deuxième année consécutive, cette dernière montre une certaine amélioration.

Dans le monde, l’Islande reste globalement le pays le plus pacifique depuis 2008. Elle est suivie du Danemark, de l’Irlande, de la Nouvelle-Zélande et de l’Autriche. L’Afghanistan est pour sa part considéré comme le pays le moins pacifique du monde, pour la huitième année consécutive. Il est précédé du Yémen, de la Syrie, du Soudan du Sud et de la République démocratique du Congo (RDC), qui clôturent le classement global.

L’indice qui est à sa 17ème livraison se fonde sur une vingtaine d’indicateurs, permettant de mesurer l’état de la paix dans le monde à travers trois axes : le niveau de sécurité et de sûreté au sein de la société, l’ampleur des conflits nationaux et internationaux en cours, le degré de militarisation.

Recommandé pour vous