Logo Perspectives med

V. Zelensky critiqué sur Fox News : Le temps médiatique se gâte pour le Président ukrainien

Tucker Carlson, animateur vedette de Fox News, a critiqué le président ukrainien, après que ce dernier a déclaré que le montant de l’aide financière occidentale à l’Ukraine ne devrait pas être inférieur à 5 milliards de dollars cette année.

La déclaration de Volodymyr Zelensky a irrité Carlson, qui a indiqué que le président ukrainien n’avait pas le droit d’imposer des conditions aux autres. « Un étranger arrogant portant un T-shirt demande de l’argent pour ses besoins économiques critiques ? Nous avons aussi nos besoins, mon ami. Qui es-tu espèce de nain? Fiche nous le camp » , a-t-il ironisé.

Carlson a souligné que l’économie US est, elle aussi, en déclin, décrivant Zelensky comme un chasseur-cueilleur. Il l’a également comparé à un « enfant méchant réclamant des cadeaux de Noël ». Et d’ajouter: «Nous ne devons rien à ce type […]. Il entraîne tout l’Occident vers une guerre nucléaire», a encore déclaré le journaliste américain avant de reprocher aux personnalités se revendiquant «progressistes» et de «gauche», d’encourager ce qu’il a qualifié de «véritable guerre qui pourrait mettre fin à la civilisation».

Dans son émission Tucker Carlson Tonight du mardi 27 septembre, suite au sabotage des gazoducs Nord Stream, il n’avait pas hésité à pointer du doigt la probable responsabilité des Etats-Unis dans cet « acte de terrorisme industriel » rapporte le média français en ligne France Soir.

Selon l’édition francophone du média russe RT, ce n’est pas la première fois que T. Carlson s’oppose de façon virulente à une politique visant à soutenir l’effort de guerre ukrainien, et sa position lui a dans le passé valu d’être accusé par ses détracteurs de «travailler pour l’ennemi». Au mois de janvier par exemple, alors qu’il avait mis en garde contre l’escalade des tensions entre son pays et la Russie, reprochant déjà aux médias américains de plébisciter «une guerre incroyablement destructrice», le présentateur avait déclenché un orage de colère chez ses détracteurs, dont bon nombre avaient estimé qu’une telle intervention relevait de la trahison.

«Tucker Carlson est engagé dans une trahison. Arrêtez-le. Maintenez-le dans une cellule. Il est un danger clair et présent infligeant des dommages indéniables au service d’un ennemi étranger en temps de guerre. Inculpez-le», avait par exemple affirmé un certain Chris Vickery, professionnel dans la cybersécurité ayant à son actif plusieurs collaborations avec les services de renseignement, et régulièrement cité dans la presse américaine.

Pour sa part, le journal allemand Bild avait rapporté que V. Zelensky faisait face à d’énormes scandales financiers, simultanément avec sa situation difficile en raison de l’opération militaire russe dans son pays.

Recommandé pour vous