#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

« Trésors des Arts Traditionnels Marocains » : F. Ammor s’allie à l’UNESCO

Dans le cadre des efforts continus du ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire pour la transmission des savoir-faire artisanaux, Fatim-Zahra Ammor a présidé le 2ème comité de pilotage du "Trésors des Arts Traditionnels Marocains", un programme conjoint avec l’UNESCO, visant la sauvegarde et la transmission des savoir-faire artisanaux menacés de disparition.
« Trésors des Arts Traditionnels Marocains » : F. Ammor s’allie à l'UNESCO

Dans son introduction, Fatim-Zahra Ammor s’est tout d’abord réjouie de l’accueil de la Fondation pour la sauvegarde du patrimoine culturel de Rabat, en tant que nouveau membre effectif du comité de pilotage de ce programme d’envergure. Elle a également réaffirmé l’engagement du Ministère à réussir cette 2ème édition et à atteindre à terme l’objectif fixé de préservation et transmission de 32 métiers menacés.

De son côté, Eric Falt, Représentant de L’UNESCO pour le Maghreb, a souligné la nature unique de ce projet dans tout le continent africain, en réaffirmant la mobilisation de l’UNESCO à accompagner ce beau projet.

Ce 2ème comité de pilotage, instance de gouvernance principale du programme, a rappelé les résultats de la première édition, ayant permis en 2023 de sélectionner six maîtres artisans émérites représentant des métiers emblématiques tels que la Blousa Oujdia, les Selles Brodées, la Lutherie, le Zellige de Tétouan, le Tissage des tentes et la Broderie de Salé. Grâce au programme mis en place, les six maîtres artisans ont pu partager leur expertise avec 57 apprentis, dont 72% de femmes.

Le comité a également examiné les recommandations pour accompagner ces jeunes apprentis, notamment en les organisant en coopératives, en les aidant à trouver des locaux équipés, en les formant pour accéder au financement et en les accompagnant pour participer à des foires et salons internationaux.

Compte tenu du succès rencontré lors de l’édition précédente, il a été décidé d’augmenter le nombre de métiers pour cette 2ème édition à 10 au lieu de 6 initialement prévus. Ainsi, le comité de pilotage a statué sur les métiers suivants : Le pisé, la vannerie du Sud, le caftan rbati, le Tataoui , le deg essouiri, le soufflet, le feutrage de laine, le pouf en cuir brodé, le cuir Ziouani, et la céramique de Meknès. Les prochaines étapes concerneront dans un premier temps, l’identification des 10 maîtres artisans et 100 apprentis pour ensuite passer à l’étape de formation.

Ont aussi participé à ce comité de pilotage : Yousra Aannour, Directrice Exécutive de la Fondation pour la sauvegarde du patrimoine culturel de Rabat, Mohammed Msellek, Secrétaire Général du ministère, Tarik Sadiq, Directeur Général de la Maison de l’Artisan, Khalid Alami, Président de la Fédération des Entreprises d’artisanat, Abdelmalek El Boutayine, Président de la Chambre d’Artisanat de Fés-Méknes et représentant de la Fédération des Chambres d’artisanat et Abdelhakim Hilali, Directeur de la Fédération des Chambres d’artisanat.

Recommandé pour vous