#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Poursuite des exactions israéliennes :HRW accable Tel-Aviv

Previous slide
Next slide
Des exactions auraient été commises contre des manifestants palestiniens de la ville de Lod (territoires occupés en 1948, a indiqué mardi, Human Rights Watch (HRW). L’ONG dénonçé des actes «apparemment discriminatoires».

Des émeutes ont eu lieu en mai dans plusieurs villes mixtes, où vivent Israéliens et Arabes, terme utilisé par l’occupation pour désigner les descendants des Palestiniens restés sur leur terre après la création de l’entité sioniste et l’usurpation de la Palestine en 1948, sur fond de violents heurts à l’est d’Al-Qods occupée entre Palestiniens et forces d’occupation, et d’une guerre israélienne contre la bande de Gaza.
«Les autorités israéliennes ont réagi aux événements de mai à Lod en dispersant avec la force les Palestiniens qui manifestaient pacifiquement», a déclaré dans un communiqué Omar Shakir, responsable de Human Rights Watch pour Israël et les territoires palestiniens, parlant de «cartouches lacrymogènes» et de «grenades assourdissantes» lancées sur eux.
Les forces policières (d’occupation) n’ont pas réagi «de façon impartiale lorsque des ultranationalistes juifs attaquaient des Palestiniens», a en outre déploré O. Shakir, cité par l’AFP. «L’intervention policière à Lod a eu lieu dans le contexte de la discrimination systématique exercée par le gouvernement israélien envers les Palestiniens de nationalité israélienne», selon l’ONG.
Par ailleurs, pour l’ONG, «les autorités israéliennes ont traité de façon nettement différente» la mort d’un Palestinien et d’un Israélien à Lod, dans des heurts qui ont opposés jeunes palestiniens et des groupes israéliens. Huit Palestiniens ont été inculpés pour la mort de Yigal Yehoshua, un israélien blessé à la tête par des jets de pierres. Cinq Israéliens ont été arrêtés, puis libérés sans inculpation après la mort de Moussa Hassuna, un Palestinien tué lors d’une fusillade menée par des Israéliens.
HRW a appelé mardi l’ONU à enquêter sur des pratiques «apparemment discriminatoires» de l’entité sioniste. Les Palestiniens vivant dans les territoires occupés en 1948 se disent fréquemment victimes de discriminations. L’ONG a qualifié «d’apartheid» la politique israélienne à l’égard des Palestiniens dans les Territoires occupés.

Recommandé pour vous