#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Instabilité en Ethiopie : Les rebelles du Tigré encerclent la ville de Dessie

Le gouvernement a procédé à de nouvelles frappes aériennes sur Mekele, la capitale provinciale du Tigré. Un bombardement qui aurait fait des victimes selon les rebelles tigréens du T PLF.

L’armée fédérale a mené ces frappes alors qu’elle semble perdre du terrain au sud, en région Amhara. La ville de Dessie est quasiment sous siège. Et s’annonce désormais une bataille qui pourrait être décisive dans la suite de cette guerre qui dure depuis presque un an.
Avec plus de 200 000 habitants, Dessie a une position stratégique sur la route entre le Tigré et Addis-Abeba. Depuis plusieurs semaines, les soldats des forces tigréennes s’approchent inexorablement de la ville. Désormais leurs canons entourent la ville et ils seraient tout près d’y pénétrer. Des combats ont lieu dans les faubourgs nord et les tirs d’artillerie se rapprochent de l’université. Jeudi, le président du TPLF annonçait que le dernier chapitre de cette bataille allait se jouer. Il a aussi appelé les habitants au calme. « Personne ne doit paniquer ou partir », a-t-il affirmé. Pourtant, une autre source proche des rebelles affirmait que le TPLF ne souhaitait pas immédiatement entrer dans la ville, mais préférait la contourner pour continuer leur route vers le sud et la capitale Addis-Abeba.
A 400 km plus au nord, des frappes aériennes ont tué à Mekele au moins 6 personnes et fait une vingtaine de blessés selon les médias tigréens. Ce que réfute le gouvernement fédéral qui assure avoir détruit un complexe industriel utilisé pour armer les rebelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous