#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Drones ukrainiens abattus en Russie : Kiev ne baisse pas les bras

Vladimir Poutine a publiquement accusé Kiev, mercredi, de tenter d'employer « des méthodes terroristes » et les Occidentaux d'« utiliser » des éléments extrémistes en Russie. La charge du Président russe intervient au moment où la Défense a fait état de tentatives d'attaques de drones ukrainiens, au sud de la Russie et dans la région de Moscou.
Drones ukrainiens abattus en Russie

Les appareils ont été neutralisés, ne faisant aucun blessé ni dégât. « Le 28 février, dans la nuit, le régime de Kiev a tenté d’utiliser des drones pour attaquer des infrastructures civiles dans la région de Krasnodar et dans la République d’Adyguée », dans le sud de la Russie, a déclaré le ministère russe de la Défense. Selon la même source, les unités de défense radioélectronique mobiliséesont réussi à faire tomber un des drones dans un champ, et de dévier de sa trajectoire un autre.

Andreï Vorobiov, gouverneur de la région de Moscou, a fait état d’un abattage de drone dans le district urbain de Kolomna dans la région de Moscou, précisant que « cela s’est passé près du village de Goubastovo, la cible était probablement une installation d’infrastructure civile, elle n’a pas été endommagée ». « Le FSB et les autres autorités concernées gèrent la situation, la sécurité de la population n’est pas menacée », a-t-il ajouté.

Depuis le début de l’offensive militaire russe en Ukraine en février 2022, des localités et des infrastructures dans les régions russes limitrophes de l’Ukraine ont subi des frappes, en particulier de drones, que Moscou attribue à Kiev. Fin décembre, la Défense russe avait annoncé avoir abattu un drone ukrainien qui s’approchait de l’aérodrome militaire d’Engels, dans la région de Saratov, à plusieurs centaines de kilomètres des frontières. Trois techniciens militaires russes qui se trouvaient sur les lieux avaient péri.

Recommandé pour vous