#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Développement régional : Le CCME et l’ARM relancent le débat

« Renforcer la contribution des Marocains du monde au développement des régions », tel est le thème retenu par le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) et l’Association des Régions du Maroc (ARM) pour le séminaire qui démarre jeudi prochain.
Développement régional

Cette rencontre sera marquée par la présence d’élus régionaux, d’associations de l’immigration, d’institutions publiques et de chercheurs en provenance du Maroc, de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Espagne, de France, du Canada et des Etats-Unis, indique un communiqué des organisateurs.

Elle intervient dans le contexte du débat national amorcé dans le sillage du Discours royal du 20 août 2022 qui a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation des Marocains du monde dans le processus de développement du Royaume. La rencontre vise à mettre en lumière le rôle et la contribution des collectivités territoriales, notamment des régions, dans la mobilisation des compétences marocaines à l’étranger et faire émerger les attentes et les besoins des régions en la matière, ainsi que les bonnes pratiques et initiatives mises en place pour intégrer la diaspora marocaine au niveau territorial.

« Dans le cadre du processus de régionalisation avancée en cours, les collectivités territoriales, et notamment les Régions, sont des partenaires incontournables en matière de mobilisation des compétences marocaines de l’étranger ; il faut articuler une politique nationale et des déclinaisons territoriales », déclare Driss El Yazami, président du CCME. Pour sa part, Mbarka Bouaida, présidente du Conseil de la région Guelmim-Oued Noun et présidente de l’ARM, a estimé que « ce séminaire a pour ambition d’intégrer les 12 Régions dans le débat national enclenché suite au Discours Royal. Notre conviction est que les Conseils régionaux, qui sont en train d’élaborer leurs Plans de développement régionaux (PDR), peuvent contribuer à la mise en œuvre des hautes orientations royales en raison de leurs nouvelles prérogatives et en raison de l’attachement que manifestent les Marocains du monde aux territoires qui les ont vus naître ou qui ont vu naître leurs parents », a-t-elle ajouté.

Recommandé pour vous