oncf

Chambre des Représentants

Une fois de plus, l’opposition s’est retirée, lundi 8 juillet, de la séance des questions orales à la Chambre des représentants. Cette fois-ci, c’est en signe de protestation contre le refus du gouvernement d’interagir positivement avec leurs questions relatives à la crise dans les facultés de médecine et de pharamacie. La grève paralyse les campus depuis 200 jours !

Lire plus

La Chambre des Représentants a adopté à la majorité, vendredi, le projet de loi de Finances (PLF) n°50.22 au titre de l’année budgétaire 2023. Le PLF-2023 a reçu l’aval de 175 députés, alors que 66 autres s’y sont opposés et avec 2 abstentions et ce, lors d’une séance plénière présidée par Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants.

Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, a assuré, lundi, à la chambre des représentants, que «l’amélioration du niveau de vie des Marocains et la réponse à leurs aspirations sont la véritable boussole des interventions» de son cabinet. Cette intervention intervient alors que la rue bouillonne et que les chiffres relatifs à la pauvreté explosent dans le pays. Pas moins de 3,2 millions de nos concitoyens ont basculé dans l’univers de la vulnérabilité.

Le projet de la loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 est axé sur la conciliation entre la gestion des effets des crises successives d’une part, et la nécessité de mettre en œuvre les projets stratégiques qui répondent aux aspirations des citoyens d’autre part, a indiqué jeudi à Rabat, Nadia Fettah Alaoui ministre de l’Economie et des finances.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.