oncf

Climat des affaires

L’Union Marocaine de l’Agriculture (UMA) a récemment exprimé ses inquiétudes concernant la stratégie actuelle du ministère de l’Agriculture, en raison de ce qu’elle décrit comme une situation « catastrophique » dans le secteur agricole. Elle appelle à une révision de ces conditions par le biais d’un débat national, permettant à tous les acteurs du secteur de partager leurs opinions et attentes afin de restaurer la souveraineté agricole.

Lire plus

Le Gouvernement œuvre à l’élaboration d’une nouvelle feuille de route relative à l’amélioration du climat des affaires, considéré comme une condition sine qua non pour la simplification et la facilitation de l’investissement et de l’entrepreneuriat, a indiqué, lundi, Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publique.

Les résultats de l’édition trimestrielle de l’enquête de conjoncture relatifs au premier trimestre de 2022 de Bank Al Maghrib font ressortir un climat des affaires qualifié de « normal » par 57% des entreprises et de «défavorable » par 36% d’entre elles, alors que les conditions de production caractérisées par un approvisionnement en matières premières jugé « difficile » par 44% des industriels et un niveau « normal » de stock des matières premières et demi-produits.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), ont procédé, le 17 janvier à Casablanca, à la signature d’un Accord-Cadre matérialisant le partenariat entre les deux institutions en faveur d’un accompagnement plus important des entreprises marocaines opérant dans le commerce international et de l’amélioration de la relation entre les acteurs économiques et l’Administration.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.