Logo Perspectives med

22 Festival national du théâtre : « Ghita » primée à Tétouan

La pièce de théâtre «Ghita» de la troupe Artémis des arts de Casablanca a décroché, jeudi à Tétouan, le grand prix de la 22e édition du Festival national du théâtre.
22 Festival national du théâtre

La remise des prix aux lauréats et aux troupes théâtrales participantes a eu lieu à l’occasion de la cérémonie de clôture de l’événement, organisé par le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, en partenariat avec la province de Tétouan.

Par ailleurs, le prix «Al Amal» a été attribué ex-aequo à Amine Belmaaza pour son rôle dans la pièce «Brenda» de la troupe Mémoire des anciens, mémoire d’une ville (Khouribga), et à Sara El Hlimi pour sa performance dans la pièce «Le revenant» de la troupe «Espace culture et art» de la ville de Smara.

Quant au prix de la scénographie, il est revenu à Abdelhay Saghrouchni pour la pièce «Le passage» de la troupe Ourika Event de Rabat, alors que le prix des meilleurs costumes a été remporté par l’artiste Noura Ismail pour la pièce «Chatarra» de la troupe Tifswin d’Al Hoceima.

Le prix de l’interprétation féminine a été décerné ex-aequo à Qods Joundoul et Hanane El Khaldi, pour leurs rôles respectifs dans la pièce «Chatarra» et «Ghita». Le prix de la meilleure interprétation masculine, quant à lui, est allé ex-aequo à Ait Benjeddi pour sa performance dans la pièce «Le commissaire Tahar et l’inspecteur Boualam» de la troupe Kayn Art de Zemamra, et Youssef Taki pour son rôle dans la pièce «Le revenant».

En ce qui concerne le prix de l’écriture théâtrale, il a été décerné à Youssef Touijar pour le texte de la pièce «Le revenant», tandis que le prix de la mise en scène est revenu à Fatima Zahra El Houitar pour la pièce «Joyeux anniversaire», de la troupe Lamma de Casablanca.

Par ailleurs, cette édition a été marquée par des hommages rendus aux artistes Zohra, Saadia Azgoun, Ibrahim Khai, Abdelkabir Al Rgagna et Jawad Sayeh, en reconnaissance de leurs contributions à la promotion de l’art et à l’enrichissement de la scène théâtrale marocaine.

Douze pièces théâtrales ont été en compétition officielle, dont «Boutrakhi» de la troupe Rif du théâtre amazigh d’Al Hoceima, «La Mouette» de la troupe Chamat de Meknès, «Le commissaire Tahar et l’inspecteur «Boualam» de la troupe Kayn Art de Zemamra, «Brenda» de la troupe Mémoire des anciens, mémoire d’une ville de Khouribga, «Chatarra» de la troupe Tifswin d’Al Hoceima, «Ghita» de la troupe Artémis des arts de Casablanca et «Le revenant» de la troupe «Espace culture et art» de la ville de Smara.

Recommandé pour vous