#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Retrait de casques bleus irlandais de la Minurso : Dublin soutient toujours les efforts de l’ONU

Le ministère irlandais de la Défense a démenti, dimanche, une quelconque «réduction» de l’engagement de l’Irlande auprès de l’ONU, après le retrait de casques bleus irlandais mobilisés jusqu’ici dans la mission des Nations Unies du Sahara occidental (MINURSO).

Les militaires irlandais ayant plié bagage faisaient partie du contingent de la mission jusqu’en juillet dernier, signale Irish Examiner. Mais cela ne change en rien la position affichée par l’Irlande. Le porte-parole du ministère de la Défense a déclaré à ce sujet que l’Irlande reste «attachée à la paix dans la région», en expliquant que «le retrait de deux personnels découle de la nécessité de consolider les déploiements opérationnels actuels dans le contexte des engagements supplémentaires de l’Irlande ces dernières années envers les opérations de maintien de la paix». Ajoutant que «l’Irlande reste un fervent partisan du rôle des Nations Unies et de son engagement au Sahara occidental. Le retrait ne représente en aucun cas une réduction de notre engagement envers la mission ou du rôle de l’ONU à cet égard».
Le ministère irlandais de la Défense faisait ainsi écho à une question de Patrick Costello, député du Parti vert, qui a appelé son pays à «soulever la question de l’autodétermination de la région au Conseil de sécurité de l’ONU» pendant que l’Irlande occupe l’un des sièges non permanent audit conseil. Le député connu pour ses accointances avec le Polisario a appelé son pays à faire «pression pour qu’un mandat sur les droits de l’Homme soit ajouté à la mission de la MINURSO lors du vote du Conseil de sécurité», prévu mercredi.
«Notre siège à la table du Conseil de sécurité et le fait que nous ayons du personnel irlandais sur le terrain signifient que nous avons la responsabilité d’agir. Notre propre rhétorique sur les droits de l’Homme et le droit international, si elle doit être plus que de simples mots vides de sens, fait le cas moral pour agir», a-t-il déclaré.
Il y a deux semaines, Pour rappel, James Mcintyre, nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Irlande, a été reçu à Rabat, il y a deux semaines de cela, par le chef de la diplomatie marocaine auquel il a présenté les copies figurées de ses lettres de créance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous