#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Dossier saharien : L’Algérie manœuvre en Russie

Vingt-quatre heures seulement avant l’adoption par le Conseil de sécurité d’une nouvelle résolution sur la question du Sahara, l’Algérie a mis le cap sur la Russie. Amar Belani, érigé en envoyé spécial pour le Sahara occidental et le Maghreb, s’est entretenu mardi avec Sergey Vershinin, vice ministre des Affaires étrangères, rapporte l’agence de presse russe Tass.

Lors de cet entretien téléphonique, le diplomate russe de haut rang «a confirmé la position de principe de son pays en faveur de la recherche d’une solution politique à ce problème de longue date dès que possible sur la base des résolutions pertinentes des Nations unies et de son Conseil de sécurité», précise Tass.
Les deux parties, précise-t-on, ont noté les mesures contre-productives «pour prédéterminer le statut final du Sahara occidental» et appelé à «la nécessité de poursuivre les efforts coordonnés de la communauté internationale visant à résoudre ce conflit». Elles ont également apporté leur soutien à Staffan de Mistura, nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, ajoute la même source.
Cet appel téléphonique intervient alors que le projet de résolution rédigé par les Etats-Unis ne semble pas du goût du système algérien. Le texte proposé par Washington aux Quinze aurait fait l’impasse sur la «guerre» lancée par le Polisario depuis le 13 novembre 2020 contre le Maroc et ignoré la demande exprimée par le Polisario d’imposer un calendrier précis au mandat de S. De Mistura.
Alger compte sur l’appui de Moscou pour inscrire dans la résolution qu’adoptera le Conseil de sécurité un paragraphe qui puisse répondre aux deux principales revendications du Front.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous