Logo Perspectives med

Raids israéliens sur Gaza : Pilonnages et meurtres impunis…

L’étau de la répression sioniste se resserre toujours sur le peuple palestinien. Aux exécutions sommaires de jeunes et aux invasions musclées des bourgs, avec des arrestations à la clé, s’ajoutent les raids sur Gaza. La résistance palestinienne ne désarme pas pour autant.
Pilonnages et meurtres impunis…

Les avions de combat de l’occupation israélienne ont lancé, dimanche 4 décembre, une série de raids ciblant plusieurs endroits au centre et au sud de la bande de Gaza. PalToday a rapporté que les chasseurs israéliens ont visé plusieurs positions de la résistance à l’ouest de Khan Younes. Les avions israéliens ont également lancé des frappes contre les terres agricoles à l’est du point de passage de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

En réaction, la résistance palestinienne a actionné sa DCA. La branche armée du Hamas a indiqué avoir utilisé des missiles anti-aériens lors des agressions israéliennes sur l’enclave. Selon les médias israéliens, les sirènes ont retenti dans une zone ouverte près de la colonie de Shlomit, proche de Gaza. « Des tirs de mitrailleuses ont visé les colonies autour de la bande de Gaza », a-t-on ajouté de mêmes sources.

« L’ennemi sioniste étend son agression contre notre peuple en bombardant brutalement la bande de Gaza, après son crime d’hier », a déclaré Hazem Qassem, porte-parole du Hamas, en faisant référence à Ammar Mofleh, froidement assassiné à Hawara.

Samedi soir, les médias israéliens avaient fait état d’un tir de roquette de Gaza vers une colonie avoisinante. Ce tir intervenait alors que le Jihad islamique, une des factions de la résistance palestinienne avait menacé l’entité sioniste de représailles après l’assassinat de deux de ses dirigeants, jeudi à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée. Il intervient aussi au lendemain de la mort à Hawara, à l’entrée de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, d’un jeune palestinien, abattu froidement par un garde-frontière israélien.

Dans ce contexte, Tor Wennesland, envoyé des Nations unies au Moyen-Orient a déclaré samedi qu’il était « horrifié » par l’assassinat de Mofleh. Le coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient a présenté ses « sincères condoléances à sa famille endeuillée » tout en ajoutant que « de tels incidents doivent faire l’objet d’une enquête complète et rapide, et les responsables doivent répondre de leurs actes ».

Sur ces entre-faits, l’aministration US qui appui sous toutes les formes l’entité sioniste garde le silence. Antony Blinken, secrétaire d’Etat US se coontenatnt de prévenir que les États-Unis s’opposeraient à l’établissement de nouvelles colonies par le prochain gouvernement israélien en Cisjordanie occupée, au moment où Benyamin Netanyahu s’apprête à retrouver le pouvoir grâce à une coalition avec l’extrême droite. « Nous continuerons également à nous opposer sans équivoque à toute action qui mette la solution à deux États en danger, notamment l’extension des colonies, des mesures en vue de l’annexion de la Cisjordanie, le fait de perturber le statu quo historique des lieux saints, les démolitions et les expulsions, et l’incitation à la violence », a indiqué dimanche le patron de la diplomatie US lors d’une intervention auprès du groupe progressiste américain pro-Israël J Street.

Recommandé pour vous

في مديح البرق والبراق

وطن المستعجلات. انه المغرب. مملكة البراق للذي سافر الي مدينة مراكش في رحلة استكشافية تحسبا