Logo Perspectives med

Planète : La faune africaine en voie d’extinction, alerte WWF

Pas moins de 70% de la faune africaine a disparu depuis 1970, en raison de la perte de biodiversité et du dérèglement climatique, révèle un récent rapport publié par l'Indice planète vivante du Fonds mondial pour la nature (WWF).

Présenté jeudi lors d’une conférence de presse internationale en ligne, le rapport indique que le déclin de la faune est dû au changement climatique, qui vient en troisième position après la destruction des habitats naturels et le braconnage.

Il estime la perte d’espèces sauvages à une moyenne de 66% entre 1970 et 2018 et cite comme exemple flagrant le parc national de Kahuzi Biega, en République démocratique du Congo (RDC), où le nombre des gorilles des plaines a chuté de 80%, principalement à cause de la chasse.

Le troisième facteur est celui du changement climatique en augmentation très rapide, a averti Marco Lambertini, directeur général du WWF. Il pointe la pollution de l’air, de l’eau et du sol, ainsi que la propagation d’espèces envahissantes par l’homme.

Pour inverser la tendance et atténuer le changement climatique, le rapport appelle à une intensification des efforts de conservation et de restauration, à une production et une consommation alimentaire plus durable et à une décarbonation rapide de tous les secteurs économiques.

Publié tous les deux ans, l’Indice planète vivante est l’outil d’évaluation de la faune sauvage de référence du WWF. L’évaluation intervient à quelques semaines seulement de la quinzième Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15) prévue en décembre 2022 à Montréal, au Canada.

Aux yeux du WWF, les gouvernements doivent saisir cette dernière opportunité pour adopter un accord mondial ambitieux capable de sauver la vie sauvage.

Recommandé pour vous

في مديح البرق والبراق

وطن المستعجلات. انه المغرب. مملكة البراق للذي سافر الي مدينة مراكش في رحلة استكشافية تحسبا