#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Maroc Russie : Le glacis imaginaire…

Entre Rabat et Moscou, tout baigne. Quand bien même certains milieux ont cru bon de voir en la suspension des vols entre les deux pays, décision ponctuellement explicable par la pandémie Covid-19, un signe avant-coureur d’un coup de froid entre les deux pays. Un glacis imaginaire au regard de l’agenda à venir…

Mikhail Bogdanov, envoyé spécial du président russe en charge du Moyen-Orient et des pays d’Afrique et vice-ministre russe des Affaires étrangères, s’est réuni jeudi 21 octobre avec l’ambassadeur du royaume à Moscou, Lotfi Bouchaara. Une réunion qui, rappelle-t-on, intervient après un déplacement en force d’une délégation du Polisario à Moscou, laquelle a été reçue par le même responsable russe.
Avec l’ambassadeur du Maroc, les entretiens ont porté sur «le développement progressif des relations russo-marocaines, traditionnellement amicales», indique un communiqué de la diplomatie russe. «Les deux parties ont examiné de manière approfondie l’organisation prochainement à Moscou de la 8e réunion de la Commission mixte intergouvernementale de coopération économique, scientifique et technique», ajoute la même source qui ajoute que «le processus de préparation de la 6e session ministérielle du Forum de coopération russo-arabe à Marrakech a été discuté aussi en détail, y compris la coordination des dates mutuellement acceptables pour sa tenue d’ici la fin de cette année, en tenant compte des contraintes liées à la pandémie de la Covid-19.»
Pour rappel, l’ambassade russe en Egypte avait informé, le 11 octobre, le secrétariat général de la Ligue arabe, au Caire, de la volonté de Moscou de reporter à une date ultérieure la réunion initialement programmée pour le 28 octobre au Maroc. Pour justifier la décision, Moscou avait avancé «des changements dans l’agenda du ministre des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, dus à des modifications dans l’agenda de son excellence le président Vladimir Poutine». Et de proposer de tenir le conclave en «novembre ou décembre 2021».
Il y a lieu de souligner que la question du Sahara occidental a été également au menu des discussions entre M. Bogdanov et L. Bouchaara. Lapartie russe a réitéré, à cette occasion, «la position invariable de Moscou en faveur d’une solution négociée aux crises et conflits, fondée sur le respect des principes et normes fondamentaux du droit international ainsi que sur les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU».
Les deux responsables «ont, par ailleurs, exprimé leur profond étonnement suite aux informations infondées propagées par un certain nombre de médias sur un prétendu refroidissement entre Moscou et Rabat, déclarant que la coopération russo-marocaine multiforme et mutuellement bénéfique se développe de manière dynamique, et mettant en avant le rôle actif joué dans ce travail commun par l’ambassadeur de Russie au Maroc, Valerian Shuvaev», indique la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous