#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

L’Iran visé en Afghanistan : Téhéran exige des garanties pour ses missions diplomatiques

Le ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué que le chargé d’affaires de l’ambassade d’Afghanistan à Téhéran a été convoqué pour lui faire part de la «ferme protestation» de l’Iran contre les attaques perpétrées contre son ambassade à Kaboul et son consulat à Herat.

Rasoul Moussawi, directeur général du département Asie du Sud du ministère iranien des Affaires étrangères, a rappelé devant le diplomate afghan que les gouvernements sont tenus pour responsables d’assurer la sécurité des missions diplomatiques, appelant le chargé d’affaires de l’ambassade afghane à prendre des mesures légales contre les agresseurs qui ont attaqué la mission diplomatique iranienne.

R. Moussawi a expliqué qu’il a informé le chargé d’affaires de l’ambassade afghane que l’Iran allait suspendre l’activité diplomatique iranienne en Afghanistan « jusqu’à nouvel ordre », et jusqu’à ce que le ministère afghan des Affaires étrangères fournisse « des garanties qui préservent la sécurité des missions diplomatiques iraniennes ».

Selon les médias occidentaux, des manifestations avaient eu lieu dans la capitale afghane Kaboul, et dans les provinces de Khost et Herat, pour protester contre le « mauvais traitement des réfugiés afghans en Iran ».
Dans la province de Herat, un groupe de manifestants a attaqué le consulat général d’Iran à coups de pierres. Les manifestants ont incendié l’entrée du consulat et scandé des slogans tels que : « Nous ne voulons pas de tels voisins » et « Nous voulons que les réfugiés afghans soient traités humainement ».
Ces évènements afghans sont intervenus après la diffusion de rumeurs et la publication sur les réseaux sociaux de clips vidéo montrant les mauvais traitements infligés aux immigrés afghans résidant en Iran.

Mais Bahader Aminian, ambassadeur d’Iran en Afghanistan, a nié la validité des rumeurs sur les mauvais traitements infligés aux immigrés afghans résidant en Iran, affirmant que « le but de ces tentatives est de nuire aux relations entre Téhéran et Kaboul ». Dans sa déclaration à l’agence de presse afghane Tolo, l’ambassadeur a déclaré que les clips vidéo et les rumeurs qui montraient les mauvais traitements infligés aux immigrés afghans en Iran et leurs abus, avaient été diffusés sous la direction de la « clique d’hypocrites », en référence à l’organisation iranienne terroriste Mouvement des moudjahidines du peuple.

Il a expliqué qu’ « il y a des éléments affiliés à ce groupe terroriste qui produisent constamment de telles fausses scènes, visant à perturber les relations irano-afghanes ».

Lundi 11 avril, Saïd Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a mis en garde contre les complots des conspirateurs et de ceux qui sont hostiles à l’Iran et à l’Afghanistan, soulignant les « liens profonds et historiques unissant les peuples des deux pays, et l’accueil respectueux de l’Iran des ressortissants afghans sur son sol pendant des décennies».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous